À une remise de chèque hier soir à La Source, Quatre-Bornes, dans le cadre du coup d’envoi du financement des syndics des complexes de la NHDC par le gouvernement, le ministre des Finances Xavier-Luc Duval a expliqué que la démission du président de la République sir Anerood Jugnauth sera la « meilleure chose pour la démocratie ». « Nou pa per li lor terrain », dit-il.
Pressé de questions par la presse à l’issue de la cérémonie hier à La Source, le vice-Premier ministre et ministre des Finances devait parler de « dévaluation » de l’institution de la présidence. « Nous avons une démocratie de 44 ans seulement. Pour que cette démocratie soit une réussite, il faut que nos institutions travaillent à toute épreuve. […] Aujourd’hui nous constatons qu’il y a une certaine dévaluation de l’institution de la présidence. La présidence n’est pas faite pour s’engager dans la politique », a expliqué Xavier-Luc Duval, qui avait à ses côtés la directrice de communication du Parti travailliste Nita Deerpalsing. « Si demain sir Anerood Jugnauth décide de partir et jouer franc jeu, je pense que ce sera la meilleure chose pour notre démocratie et la protection de nos institutions. En tout cas nou pa per li lor terrain, pa ditou. »
Également invitée à commenter l’actualité politique, Nita Deerpalsing a déclaré que « le Premier ministre Navin Ramgoolam, le 5 mars, a mis sir Anerood Jugnauth en face de ses responsabilités : s’il fait de la politique il doit démissionner et si ce n’est pas le cas, il doit le faire savoir et garder la dignité de la présidence. Si sir Anerood Jugnauth veut faire de la politique, il en a le droit, mais nous savons tous pourquoi il veut faire un retour : il veut sauver son clan familial. Pena okenn problem mais pa kapav manz banann dan de boutt ».
S’agissant du lancement des syndics des complexes résidentiels de la NHDC, mesure prévue dans le Budget 2012, une somme d’argent sera versée mensuellement aux syndics proportionnellement au nombre d’appartements dans les complexes. Cette mesure représente ainsi des fonds de Rs 1,2 million versés par mois, soit quelque Rs 15 millions par an. Hier, Palm Court (anciennement NHDC Palma) a bénéficié d’un montant de Rs 64 000.