D’autant que le ministère de l’Environnement, après avoir reçu les résultats d’analyses des échantillons de l’eau de la rivière, confirmant la pollution, a servi un Prohibition Notice au centre commercial. Depuis cette semaine donc, le conduit pour les eaux de pluie a été temporairement bouché. Un nettoyage à fond de ce système a aussi été effectué selon les responsables de communication de Bagatelle, soulignant que « la pollution occasionnée vendredi résulte d’un débordement de son système lors d’un exercice de grand nettoyage des poubelles du centre, le vendredi 17 février ». Un incident isolé que la direction du centre assure ne se reproduira pas.
Pour s’assurer que sa clientèle soit alertée des mesures prises par Bagatelle afin de mettre fin au déversement d’eau polluée dans la rivière Martingale, le centre commercial a entrepris depuis mardi, une campagne de communication. Au programme : communiqué de presse, conférence de presse et visite de presse. Objectif : montrer aux journalistes les travaux d’urgence entrepris mais aussi soutenir qu’il ne s’agit pas d’un problème du centre d’épuration de Bagatelle (déjà sous le coup d’une sanction du ministère de la Santé), mais « d’un incident isolé ». Concédant, comme l’ont prouvé les résultats des analyses d’échantillons d’eau de la rivière Martingale, qu’il y a effectivement eu pollution, Guy Régis Fanchette, responsable des Opérations à Bagatelle indique que « cela relève d’une malencontreuse erreur que nous assurons sera évitée à l’avenir » .
Malencontreuse certes, reste que Bagatelle a été sanctionné par le ministère de l’Environnement à cet effet. Notamment à travers un Prohibition Notice qui leur a été servi mardi dernier. Cette sanction lui interdit en effet, »with immediate effect from discharging effluent generated from the Bagatelle Shopping Mall, through a pipe ; from your premises towards Martingale ». Bagatelle est également sommé de veiller à ce qu’il n’y ait pas de « allowing acces of effluent generated from Bagatelle MAll of Mauritius to any water course including Martingale River ». Autrement, elle est passible d’une amende entre Rs 50 000 et Rs 100 000 et une peine d’emprisonnement de pas moins de 4 ans.