Ils ont posé leurs congés huit jours avant la fête Maha Shivaratree en vue d’accomplir leur devoir religieux. Mais mercredi, une circulaire émanant du Deputy Chief Fire Officer du Mauritius Fire and Rescue Service est venu compromettre leur programme dans le cadre de cette fête pieuse. Le président de la Government Services Employees Association Firefighter Cadre, Ashraz Buxoo, estime qu’il s’agit là d’une « décision arbitraire ».

« C’est une entrave à la liberté religieuse d’une personne. Mais ce qui est plus grave, c’est qu’ils invoquent comme prétexte le temps pluvieux (niveau 2) », selon la Government Services Employees Association Firefighter Cadre. Or, fait voir le syndicat : « Le dernier rapport PRB préconise une “bank of firefighters” et stipule qu’en cas de manque de personnel, la direction improvisera une banque de pompiers en vue de pallier ce manque. La direction aurait dû suivre cette disposition. » Selon Ashraz Buxoo, une telle situation a créé « énormément de frustrations et de colère » parmi les pompiers concernés. « Ils auraient très bien pu improviser cette banque de pompiers mais ils ne veulent pas parce qu’il faut payer les pompiers. » Le syndicat lance donc un appel au Chief Fire Officer et à la vice-Première Ministre,Fazila Daureeawoo, pour qu’ils règlent la situation « au plus vite.

Ashraz Buxoo déplore en outre le fait que les pompiers postés à Grand Bassin par ces temps pluvieux ne disposent pas de bâches pour s’abriter. « Ils y sont 24/24h. Nous avions pourtant fait une demande pour cela. » Il ajoute : « Contrairement à ce que le Chief Fire Officer a déclaré il y a quelques mois dans une conférence de presse, les pompiers n’ont pas eu un repas chaud pendant leurs interventions. Ils ne peuvent dépendre des donateurs de Grand-Bassin pour s’alimenter.