Un accident qui aurait impliqué deux motards se trouvant dans l’escorte policière du Premier ministre et une voiture de maître est survenu hier matin, aux alentours de 10h, à la hauteur du Pont Colville-Deverell. Cet accident a eu lieu sur le tronçon en direction de Port-Louis. Un des deux motards a percuté de plein fouet l’arrière de la voiture de maître. Le motard, le constable B, a été littéralement projeté vers la vitre arrière de celle-ci, qu’il a écrasée. À hier soir, les Casernes centrales étaient des plus avares de commentaires sur cet accident peu banal. Le policier blessé a été admis à la clinique Apollo Bramwell et souffrirait de multiples blessures.
Selon les renseignements obtenus par Week-End, il ressort que l’automobiliste, une femme âgée d’une quarantaine d’années, était au volant d’une Nissan grise immatriculée 3589 JL 98 et se trouvait à la hauteur du Pont Colville quand un motard de la police l’aurait dépassée sur la droite, éraflant même au passage le côté droit de son véhicule et lui arrachant le rétroviseur droit. Le policier lui aurait fait signe de changer de lane au passage. Décontenancée par ce qui venait de se produire, l’automobiliste aurait alors appliqué les freins de sa voiture.
Un autre motard, qui arrivait de l’arrière sur une grosse cylindrée immatriculée 43 RM 09, devait alors percuter de plein fouet le capot arrière de la Nissan. Le policier, le constable B, fut littéralement projeté vers l’avant et fit voler en éclats le pare-brise arrière de la Nissan. Suite à l’accident, plusieurs policiers de Moka furent dépêchés sur les lieux. Selon nos sources, dans sa version des faits à la police, l’automobiliste a expliqué les circonstances de l’accident.
Aux Casernes centrales, l’on s’est contenté de faire comprendre à Week-End qu’une enquête policière a été ouverte dans le but de tirer au clair toutes les circonstances de l’accident. « Une enquête est en cours. On ne peut rien dire d’officiel pour l’instant sur cet accident. L’enquête établira les causes et les responsabilités de tout un chacun », a-t-on fait ressortir. Il est à noter que des accidents impliquant le cortège policier premierministériel n’est pas le premier du genre recensé durant ces dernières années.
Quant au policier blessé, aux dernières nouvelles, son état de santé serait stable. Mais dans ce cas également, aucune source policière n’a voulu donner de plus amples renseignements.