L’Independent Commission against Corruption (ICAC), qui a pris la relève du Central CID dans l’enquête sur le Ponzi Scheme avec un préjudice de Rs 400 millions de White Dot International, a débouché sur l’arrestation et l’inculpation d’Arun Mossudee, le cerveau initial. Cette étape, qui devait être franchie aujourd’hui, a été reportée à vendredi à la demande de l’avocat du suspect, ce dernier étant pris dans des affaires en cour. Arun Mossudee, qui avait vu une précédente inculpation rayée en cour récemment, devra être inculpé pour le délit de blanchiment de fonds de Rs 400 millions sous la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act.
Pour les besoins de cette enquête, qui a été initiée en mars 2013, l’ICAC a procédé à l’audition d’au moins une centaine de victimes du White Dot Ponzi Scheme, ayant placé plus de Rs 500 000 chacun dans cette société, et d’agents. Plus de 1 800 contrats de placements de fonds ont été épluchés à cet effet. Sur la base de cette “documentary evidence” et de témoignages, l’ICAC a convoqué Arun Mossudee pour être confronté à l’accusation retenue contre lui.
L’enquête de la commission porte sur la partie initiale du Ponzi Scheme car, en janvier 2013, soit quand le Scheme était au bord de l’éclatement, il avait vendu tout le système à des complices. Ces derniers sont actuellement dans le collimateur de l’ICAC pour la suite de l’enquête.