Gerald Lincoln, Country Managing Partner d’EY (anciennement Ernst & Young), a bouclé depuis hier son témoignage au QG du Central CID dans le cadre de l’enquête sur la Porsche Saga. Le No1 d’EY, qui a retenu les services de Me Hervé Duval (Jr), a été entendu à titre de témoin dans l’affaire avec l’importation d’une Range Rover Evoque, d’une Porsche Cayenne et d’une BMW X 3, avec des cas de sous-facturation relevés. D’autre part, trois suspects – Nawshadally Ghoorun, Sakib Muhammud Ramdjee et Mooneshwar Mudhoo –, sous le coup d’une arrestation avec la saisie de deux Porsche, immatriculée Z 514 et AA 514, devraient retrouver la liberté provisoire aujourd’hui lors de leur comparution en Cour de Port-Louis.
« EY collabore entièrement avec l’enquête instituée par les autorités en vue de faire la lumière sur les cas de sous-facturation relevés à l’importation de ces trois voitures. Lors de son audition au CCID hier, Gerald Lincoln, entendu à titre de témoin, a coopéré avec les autorités au sujet de cette même affaire, comme il l’avait fait auparavant avec la Mauritius Revenue Authority », indique-t-on officiellement du côté de ce bureau d’experts-comptables faisant partie du Big Four.
Dans sa version des faits, Gerald Lincoln a retracé la chronologie des démarches entreprises par EY pour l’importation de la Range Rover Evoque, de la Porsche Cayenne et de la BMW X3 début 2012. Il a soutenu que la confirmation du premier cas de sous-facturation avait surgi à l’importation de la deuxième voiture l’année dernière alors que la Range Rover Evoque avait déjà été dédouanée sans aucun problème.
Pour Gérard Lincoln, « le véritable fautif dans cette affaire, le véritable auteur de la sous-facturation, n’est nul autre que Dhaneshwar Toolsee (de SS Motor Point Ltd) ». Pour étayer ses dires, le Country Managing Partner d’EY a pris à témoin un procès intenté au Civil dans cette même affaire d’importation de voitures contre Dhaneshwar Toolsee. Ce dernier a reconnu ses torts et a pris la responsabilité de procéder au remboursement des réclamations payées à la MRA, devait-il ajouter en substance dans sa déposition au CCID avant de rentrer chez lui hier après-midi.
D’autre part, la police prévoyait de ne pas objecter à la remise en liberté provisoire de trois suspects placés en détention dans le cadre du volet de l’enquête au sujet de l’importation de la Porsche Panamera (immatriculée Z 514) et de la Porsche Cayenne (AA 514), avec un manque à gagner de l’ordre de Rs 10 millions pour la MRA.
De ce fait, Mohummud Nawshadally Ghoorun, prête-nom sous le Returning Resident Scheme pour la Porsche Panamera, Sakib MohammadRajabally Ramdjee, bénéficiaire des exemptions fiscales sur cette même voiture de luxe, et Mooneshwar Mudhoo, prête-nom pour l’importation de la Porsche Cayenne, contre une commission de Rs 100 000, devront retrouver la liberté sous caution aujourd’hui.