Le tonnage de marchandises traitées par le port a atteint le niveau de 8 millions de tonnes pour l’année financière entre juillet 2018 et juin 2019, a observé le président de la Mauritius Ports Authority (MPA), Ramalingum Maistry, qui faisait le point sur les activités portuaires durant l’année financière écoulée. Il annonce également que la MPA a enregistré un surplus de Rs 439 millions, soit une progression de 63% par rapport à la période correspondante de l’année dernière.

« Le bilan opérationnel du port de Maurice pour l’année fiscale se terminant au 30 juin 2019 est hautement positif. On constate une croissance très significative de toutes les activités portuaires, notamment la conteneurisation, le bunkering, la pêche et les croisières. Ces indicateurs de performance témoignent de la bonne santé économique du port », souligne- t-il.

Ramalingum Maistry considère que, d’une part, les gros capitaux qui ont été engloutis dans de nouvelles installations portuaires en 2017 au niveau du terminal à conteneurs, avec à la clé un meilleur tirant d’eau et, d’autre part, les gros investissements encourus dans le secteur de la construction sont les principaux facteurs ayant contribué à cette progression. Ainsi, l’importation de ciment a connu une augmentation de 17% durant l’année écoulée, observe-t-il. Le président de la MPA prévoit que le taux de croissance du trafic cargo sera meilleur l’année prochaine, vu que la zone économique spéciale de Riche-Terre sera dans une position d’appui au secteur manufacturier. « Aujourd’hui, cette situation démontre clairement que la stratégie du gouvernement on how to connect to sustainable economic growth est porteuse de résultats », souligne Ramalingum Maistry. « Avec les gros investissements survenus dans la modernisation, dans la consolidation de ses infrastructures portuaires et dans l’amélioration de sa qualité de ses services, le port a enregistré une performance opérationnelle sous forme de cargo trafic, qui passe de 7,6 millions de tonnes à 8,1 millions de tonnes, soit une augmentation de 5,2% pour l’année fiscale se terminant au 30 juin dernier.

L’activité de conteneurisation a connu une croissance de 21%, soit une augmentation de 86,093 EVP (Equivalent Vingt Pieds). Sous le même registre, le nombre de conteneurs manutentionnés par CHCL, c’està- dire le mouvement des conteneurs qui entrent et qui sortent, grimpe de 541 892 à 690 000 EVP, soit une progression de 27% », souligne Ramalingum Maistry. Le nombre de conteneurs transbordés a enregistré une hausse de 47%, qui passe donc de 140 323 à 206 453 EVP. L’activité de pêche a également connu une augmentation de 10 % avec un volume de 156 000 tonnes.

Quant au segment bunkering, il a atteint le chiffre de 620 000 tonnes métriques, soit une progression de 13%. L’activité des croisières, elle, a enregistré une hausse de 50%, avec un nombre de croisiéristes qui est passé de 40 000 à 60 000. Le nombre de paquebots qui ont accosté a grimpé de 37 à 45. S’agissant de la construction du terminal de croisière, la MPA attend la réponse du Central Procurement Board sur la désignation du contracteur, ce qui devrait être connu au début de la semaine prochaine. À noter enfin que le nombre de navires touchant le port est passé de 3 274 à 3 440, ce qui correspond à une augmentation de 166 transporteurs