Investir encore plus dans le secteur portuaire pour le rendre plus moderne, afin qu’il puisse devenir le véritable lien entre l’Afrique et l’Asie, tels sont les objectifs qui ont été annoncés. Pour atteindre cet objectif quelques projets ont été évoqués :
— Extension et consolidation du MCT Quay pour compléter les travaux en 2015 ;
— Trouver un partenaire stratégique pour la Cargo Handling Corporation Ltd à qui reviendra la responsabilité d’accroître le volume de trafic de conteneurs et contribuer à l’investissement dans les infrastructures portuaires ainsi que dans les équipements, tout en garantissant que les intérêts des employés seront protégés ;
— Aéroport : l’accès aérien étant vital pour l’économie, principalement le secteur du tourisme, Air Mauritius s’est déjà embarquée dans un programme visant à accroître sa capacité. Elle finalise ses propositions pour opérer avec un partenaire stratégique qui viendra aider à atteindre une connexion plus globale de même que l’efficience.
———————————————————————————————————————————
Atma Shanto (président de la FTU) : « Une réforme économique au détriment des travailleurs »
Nous considérons que les objectifs ne seront pas atteints. C’est une réforme économique au détriment de la classe des travailleurs. Les patrons jouissent de plusieurs décisions dans l’intérêt du secteur privé. Gouvernma inn vinn otaz sekter privé ! Des problèmes de société, les conditions d’emploi et les lois du travail n’ont pas été abordés. Nou pa finn tann nanyer. Le gouvernement parle de recrutement de 5 000 policiers pour régler le problème de Law and Order mais il faudrait attaquer le problème à sa source : le taux de chômage et la sécurité d’emploi… Le Premier ministre utilise le Réduit pour crédibiliser son gouvernement. C’est inacceptable !
———————————————————————————————————————————
Radakrishna Sadien (président de la GSEA): « Un signal positif pour plus de démocratie »
Plusieurs des mesures du discours programme sont des suites des projets déjà annoncés ou mis en opération. C’est un signal positif pour plus de démocratie et d’empowerment. L’annonce d’un review des labour laws pour la protection des droits des travailleurs et assurer un environnement sain est un indicateur de la piste qu’utilisera le gouvernement pour ces lois. Et c’est une bonne chose. De plus, l’identification d’un endroit pour le Civil Service College est un signe que le gouvernement veut avancer rapidement avec le projet. C’est très encourageant pour les fonctionnaires.
———————————————————————————————————————————
Rashid Imrith (président de la FSSP) : « Le Public-Private Partnership nous inquiète ! »
Le Public-Private Partnership est un projet qui nous inquiète. Il s’attellera à la construction du Harbour Bridge, la deuxième phase du projet Port-Louis Ring Road, entre autres. Nous craignons que le gouvernement aille de l’avant avec le système de péage. La National Strategic Transformation Commission, comme proposé par notre fédération, comblera un grand vide, Maurice n’ayant pas d’organisme qui fait le planning à long terme. Cet organisme devra toutefois être indépendant !
———————————————————————————————————————————
Ashok Subron : (animateur de la GWF et de Rezistans ek Alternativ): « Cette politique économique entraînera la chute du Ptr/PMSD »
Le discours-programme confirme la main-mise de la droite ultralibérale sur la politique économique. C’est un discours programme tout craché du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. C’est ce type de politique économique qui entraînera la chute du Ptr/PMSD et non le Remake 2000. Concernant la réforme électorale portant sur l’élimination du communalisme et l’approfondissement de la démocratie, nous croirons le Premier ministre Navin Ramgoolam quand il aura le courage de présenter un bill en ce sens à l’Assemblée nationale. Le discours-programme confirme la nécessité pour les travailleurs et citoyens d’amorcer une rupture avec les partis traditionnels du Parlement.  
———————————————————————————————————————————
Jayen Chellum (ACIM) : « Un programme né de la crise politique »
C’est une reprise de beaucoup d’idées et de concepts du programme gouvernemental 2010-2015. Le seafood hub et la land based oceanic industry, deux concepts précédents, ont été extrapolés dans la ocean industry. Les idées autour de la protection des consommateurs sont déjà en chantier sous l’Observatoire des prix et l’amendement du Higher Purchase Act. Le Consumer Ombudsman a déjà été annoncé dans le passé. L’ACIM s’inquiète des propositions concernant des projets infrastructurels tels que le Harbour Bridge et le métro léger pour relancer la croissance. Ces projets ne sont pas appuyés par les recherches et données les plus récentes sur le développement. Aucune mention n’a été faite au niveau de l’électorat municipal, par contre on annonce qu’on veut un président élu au suffrage universel. Pour moi, ce nouveau programme est né à partir de la crise politique.