Suite au repositionnement du projet immobilier de Port-Chambly, les ventes ont connu une reprise positive depuis la fin de l’année dernière, selon les responsables du projet immobilier. Il en reste, à ce jour, 15 unités, comprenant deux ou trois chambres à coucher, qui sont toujours disponibles à l’achat pour le marché local.
Le village de Port Chambly, qui est l’oeuvre du célèbre architecte Miko Giraud, compte à ce jour plus de 120 familles. Le village a connu une métamorphose depuis sa première ouverture et les effets de la crise économique mondiale, qui n’a pas épargné les promoteurs du projet, qui ont eu du mal en 2012 à le compléter. Fin 2012, la décision a été prise de mettre Port-Chambly sous administration dans l’intérêt commun des promoteurs, des propriétaires et de la banque.
Mais le projet a repris vie sous la houlette de PricewaterhouseCoopers (PwC), avec comme moteur la Mauritius Commercial Bank Ltd et la chaîne d’hôtels Indigo. La première phase de ce renouveau a en effet été apportée par ce groupe hôtelier. L’hôtel a fermé ses portes pour sa transformation le 18 octobre 2013. C’est Amélie Montocchio, architecte d’intérieur de renom, qui a redessiné l’établissement. Elle y apporte de la couleur, de la gaîté et des touches amusantes, le tout pour un résultat “homely”, une ambiance cosy et agréable, ainsi qu’une extension de l’esprit chaleureux de Port-Chambly. The Address Boutique Hotel ouvre ses portes le 20 février 2014 avec un nouveau concept : l’hôtel de Port-Chambly sera en effet désormais destiné aux affaires. Il accueille deux scènes culinaires colorées et uniques avec le restaurant japonais Izumi et La Fourchette, qui propose un menu méditerranéen. L’hôtel investit aussi dans un spa, une salle de sport et un cours de tennis. Le village accueille également de nouveaux habitants. Une piste de jogging de deux kilomètres autour du village, l’aménagement d’un club comprenant une piscine, une aire de jeux et un coin barbecue ont également été aménagés.
Pour Nicolas Vaudin, de chez PwC, le plus important est d’avoir un consortium qui travaille « en bonne intelligence » pour faire avancer le projet. « La deuxième phase de notre action est destinée aux habitants du village. Plusieurs projets sont dans le pipeline et seront soumis aux votes des copropriétaires, probablement à la prochaine assemblée générale », dit-il. Jean-Michel Ng Tseung, Chief Manager à la MCB, se dit pour sa part satisfait des changements apportés à Port-Chambly. « Le projet a pris son élan grâce à cette administration. Nous avons un hôtel qui marche, des restaurants qui affichent complet les week-ends et une population grandissante qui anime le village », constate-t-il.