Les autorités portuaires ont initié des discussions avec les lignes maritimes en vue d’une éventuelle suspension des Demurrage Fees imposés aux importateurs dans le retard du dédouanement des conteneurs.

« Nous sommes actuellement en discussions avec les lignes maritimes. Notre but est d’assurer qu’il n’y ait pas de frais additionnels pour les importateurs mauriciens. Nous avons décidé de suspendre les pénalités imposées aux navires qui passent plus de deux jours dans notre zone de mouillage. Nous demandons en contrepartie aux lignes maritimes de jouer le jeu et de ne pas réclamer des frais supplémentaires aux importateurs », déclare le président de la Mauritius Ports Authority (MPA), Ramalingum Maistry.

En ce qu’il s’agit des Storage Fees réclamés par la Cargo Handling Corporation Ltd, le président de la MPA ajoute que cette question est traitée on a Case-by-Case Basis.

Le président de la MPA souligne que pour le moment priorité est donnée aux produits alimentaires essentiels afin d’assurer le ravitaillement de la population tant à Maurice qu’à Rodrigues. C’est ainsi que 342 conteneurs de produits alimentaires et pharmaceutiques ont été débarqués depuis le début de la période de confinement.

Pour le moment, la CHC traite essentiellement les produits captifs, c’est-à-dire les produits destinés au marché local. Le parc de conteneurs est actuellement rempli à près de 50%. Une bonne partie est occupée par 4 515 conteneurs, débarqués par des porte-conteneurs à destination des pays de la région, qui attendent d’être transbordés. « Les Feeder Vessels viendront les chercher après la fin du confinement pour les canaliser vers les villes et pays de la région », fait-on ressortir.

Par ailleurs, les pénalités imposées aux navires qui séjournent dans la zone de mouillage pendant plus de deux jours ont été suspendues. Les frais portuaires pour les navires à quai ont également été suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Ramalingum Maistry précise également que depuis le début du confinement la CHC opère deux shifts au lieu de trois dans le port. Il observe qu’à tout moment les activités sont en cours sur deux navires. Le débarquement du gaz et du charbon se déroule normalement alors que des produits destinés à l’exportation sont également embarqués.

Toujours selon le président de la MPA, des mesures de précaution ont été prises pour la protection des travailleurs du port qui font tout leur possible pour assurer l’approvisionnement du pays.