Mauritius Freeport Development Co. Ltd (MFD), constructeur et gestionnaire d’infrastructures dans le port franc, se propose de procéder à une émission d’actions en numéraire (rights issue) en vue de lever un montant de Rs 150 millions auprès de ses actionnaires.
La MFD compte utiliser les capitaux frais qui seront recueillis pour le financement d’une nouvelle phase de développement de ses infrastructures. Ce serait la quatrième et dernière phase, précise la direction dans une note adressée aux autorités boursières et à ses actionnaires. La MFD est cotée sur le Development & Enterprise Market (DEM) de la Bourse, soit le second marché. Elle envisage d’avoir recours à un emprunt bancaire pour compléter le financement de son projet.
La direction de la MFD rappelle qu’en 1995 la compagnie a signé un accord avec le gouvernement mauricien dans lequel elle prenait l’engagement de construire des entrepôts et bureaux dans la zone 5 du port franc à Mer Rouge, et ce en quatre phases. Dans le rapport annuel pour l’exercice financier se terminant au 31 décembre 2010, la direction a évoqué le nouveau développement.
La compagnie a décidé d’aller de l’avant avec l’émission de 30 millions d’actions « ordinaire » au prix de Rs 5 l’unité. Pour chaque quatre actions détenues, l’actionnaire pourra souscrire à une nouvelle action. Elle attend le feu vert des autorités boursières avant d’informer ses actionnaires des conditions de l’émission d’actions en numéraire. Entretemps, la direction a demandé aux actionnaires et au public investisseur de faire montre de prudence quant aux transactions des titres de la MFD sur le DEM.