Le port a entamé en octobre 2014 sa phase de modernisation avec des travaux en quatre phases afin de le transformer en “hub régional”, comme indiqué par le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo lors du discours du Budget en mars dernier. Le Grand Argentier avait annoncé des investissements « sans précédent » sur les cinq années à venir afin de transformer les infrastructures du port.
« Ce projet vise à connecter Port-Louis avec presque tous les ports de la région et au-delà », avait indiqué le ministre des Finances. Le joint-venture Strabag/Archirodon, et les compagnies PAD & CO et Manser Saxon, ont commencé des travaux pour l’extension du parc des conteneurs sur une longueur de 240 m, notamment sur le plan structurel et électrique au coût de Rs 4 milliards. Le consultant sur ce projet est la compagnie américaine AECOM, en partenariat avec Servansingh Jadav & Partners Consulting Engineerings Ltd. Une fois les travaux achevés d’ici décembre 2016, le nouveau parc de conteneurs devrait être de 800 m de long sur une superficie de six hectares. Afin de permettre un fonctionnement continuel des activités du port, les travaux ont été échelonnés sur quatre phases.
La phase 1 du projet consiste en l’extension du nouveau quai d’accostage, d’une longueur de 244 m, avec une structure sur des “sheet piles”. Le tout sera fait une structure en béton pour l’installation de quai, de même que le transfert de trois grues à conteneurs. L’extension de la zone de stockage de conteneurs et la construction de bâtiments annexes font également partie de cette première phase et devraient être achevées d’ici fin 2015. Les phases 2 à 4 concernent la modernisation du quai de 560 m et de ses facilités existantes.