Quelle est l’utilité des « mains courantes » installées sur la Place d’Armes à proximité du bâtiment Harbour View ? Telle est la question que tout le monde se pose car ces barrières viennent obstruer l’accès au passage pour piétons. Aucune indication n’étant visible pour un passage alternatif, les piétons traversent n’importe comment, causant même des risques d’accident.

Ils sont nombreux chaque jour, à traverser la route, en sortant de la rue John Kennedy donnant sur la Place D’Armes. Toutefois, ce matin, c’était le cafouillage devant des « mains courantes » installées, bloquant ainsi l’accès au passage pour piétons. Sur place, chacun essayait, à sa façon, de se frayer un passage, dans cette artère névralgique de la capitale. Certains marchaient carrément sur la route et d’autres enjambaient les barrières.
Des commerçants du bâtiment Harbour View, à proximité des lieux, témoignent ainsi des risques d’accidents survenus ce matin. « Une dame et son enfant ont failli passer sous un autobus ce matin », affirment-ils. Le policier sur place semble, lui, dépassé par les événements, ne sachant plus quelle consigne donner.

Des informations obtenues auprès du ministère des Infrastructures publiques indiquent ainsi que ce passage pour piéton a été supprimé afin de fluidifier le trafic. « Il y a trois endroits où les gens traversent la route sur la Place d’Armes. Cela gêne la circulation. C’est pour cela qu’il y a ce réaménagement, le but étant de canaliser tous les piétons sur un seul passage », déclare une source, qui nous renvoie toutefois à la police pour plus de détails.
Aux Casernes centrales, on est d’abord réticent à répondre à la question, indiquant que la décision vient des Infrastructures publiques et du ministre lui-même. Toujours est-il que notre interlocuteur donne plus de précisions sur la situation. « C’est vrai qu’il y a eu un petit cafouillage ce matin. Les gens continuent à traverser ici par habitude. »

Quant à l’absence d’indications sur place pour informer les piétons sur les changements à cet endroit, notre interlocuteur déclare que des panneaux ont été préparés et qu’ils seront installés incessamment. « Nous avons aussi prévu de placer deux policiers à ce carrefour pour guider les piétons vers le passage central de la Place D’Armes, c’est-à-dire à côté de la SBM. » Les habitués des lieux se posent toutefois des questions sur ce changement. Ils se demandent s’il ne coïncide pas avec le réaménagement annoncé à la Place D’Armes. Les chauffeurs de taxi qui y sont installés disent suivre cette situation de près.