La démolition du bâtiment du Parti travailliste (PTr) au Square Guy Rozemont a débuté hier soir en présence de certains membres du parti. La police sécurisait une partie de la rue Lord Kitchener, Port-Louis, pendant que des ouvriers s’affairaient à raser les bois et les tôles se trouvant au premier étage, dont des matériaux datant des années 1950.
La structure du bâtiment est tellement fragile qu’un pan s’est effondré aux premiers coups de marteau, confirmant ainsi qu’il représentait un réel danger pour le public. « Cette démolition est une première phase de notre reconstruction. C’est avec tristesse, quelque part, que nous voyons partir un pan de l’histoire du PTr. C’est ici qu’ont été prises les grandes décisions du parti ou du pays », souligne le président des rouges, Patrick Assirvaden.
Le PTr a l’intention de construire un nouveau bâtiment, alors qu’il a installé temporairement un local aux Salines. « La construction dépendra de la police qui a en sa possession notre fonds de guerre. Une partie de l’argent trouvé chez Navin Ramgoolam était destinée à la construction de notre quartier général. Les autres partis peuvent disposer de leurs finances, alors que le PTr est paralysé. Même les comptes en banque du parti sont gelés », avance Patrick Assirvaden. Après la structure en bois, les ouvriers s’attaqueront au rez-de-chaussée, construit en pierre.