La municipalité de Port-Louis a marqué tôt hier matin l’anniversaire de l’abolition de l’esclavage par une cérémonie au cours de laquelle des gerbes ont été déposées au pied de la stèle de l’Esclave inconnu, érigée devant le théâtre municipal en mémoire des esclaves qui ont trouvé la mort alors qu’ils étaient en fuite.
Quelques dignitaires politiques du pays, de même que des diplomates étrangers en poste à Maurice, étaient présents. Outre Mamade Kodabaccus, Lord-maire de la Cité, il y avait également le Deputy Prime minister Rashid Beebeejaun et les ministres des Arts et de la Culture, Mookhesswur Choonee, du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi, Shakeel Mohamed, ainsi que la ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’Enfant et du Bien-être de la Famille, Mireille Martin. Les chargés d’affaires de la haute commission sud-africaine et de l’ambassade malgache, respectivement Ivan Vosloo et Richard Via, étaient également présents.
Les dirigeants du MSM se sont par ailleurs rendus hier à Pointe-Canon, Mahébourg, où Pravind Jugnauth a déposé une gerbe au monument symbolisant l’abolition de l’esclavage. Le leader de ce parti, ainsi que les autres membres de la délégation, ont par la suite observé une minute de silence en signe de recueillement.
Les dirigeants de l’Amicale Maurice-Madagascar se sont rendus eux au cimetière malgache, situé sur les flancs du Trou-aux-Cerfs, où ils ont déposé des fleurs sur les tombes des esclaves natifs de la Grande île qui y sont enterrés. Richard Via, le chargé d’affaires malgache, était parmi les personnalités qui ont rendu hommage à ces citoyens malgaches disparus.