À travers une lettre, la GSEA s’élève contre le projet du ministère de la Technologie, des Communications et de l’Innovation de déménager le siège du Central Informatics Bureau (CIB) du Belmont Building de Port-Louis à la SICOM Tower d’Ébène.
La Government Services Employees Association (GSEA) a adressé une lettre au Permanent Secretary du ministère des TIC afin de contester le déménagement du siège du CIB de Port-Louis à Ébène. « On nous a fait comprendre que le CIB déménagera bientôt de Port-Louis, Belmont Building, pour la SICOM Tower, à Ébène, bien que le loyer sera six fois plus élevé », s’indigne d’emblée le président de la GSEA, Radhakrishna Sadien, dans la correspondance au Permanent Secretary du ministère des TIC. Radhakrishna Sadien fait ressortir que « 90% des 25 ministères, départements et agences du gouvernement » ont leur quartier général à Port-Louis. « La police, le Registrar General, l’état civil, le Work Permit, le ministère de la Sécurité sociale (National Pension Fund et National Savings Fund), le ministère des Finances, le judiciaire et le ministère de la Fonction publique, entre autres, ont tous leur quartier général à Port-Louis », a-t-il explicité.
Selon le syndicaliste, non seulement les programmes managers ont « chaque jour » des réunions régulières avec les responsables des ministères, départements et agences gouvernementales précitées, mais ils ont aussi des réunions ciblées, lesquelles servent, d’après lui, à discuter des questions relevant de la compétence de ces bureaux. « Sans compter que, très souvent, les réunions sont convoquées avec de très courts préavis pour des conseils, des recommandations ou des décisions urgentes », ajoute-t-il.
« À un moment où le gouvernement s’investit lourdement pour promouvoir une fonction publique de qualité, il nous semble inapproprié que votre ministère semble ignorer qu’il y a des problèmes intenses de circulation, des dépenses pour le transport et des problèmes de parking durant les heures d’ouverture à Port-Louis. D’où toute l’importance que votre ministère doit accorder à la nécessité de concentrer toute la logistique à Port-Louis, là où se trouve tout le monde, au lieu de vous relocaliser à Ébène, loin de tous », élabore Radhakrishna Sadien. Le syndicaliste exhorte de ce fait le ministère à reconsidérer sa décision de déménager le ministère des TIC à la SICOM Tower d’Ébène.