La Criminal Investigation Division de Port-Louis Nord travaillant en étroite collaboration avec les éléments de la Police du Tourisme sont en passe de démanteler un réseau de trafiquants de faux billets. À ce stade, deux arrestations ont été effectuées et 49 fausses coupures de Rs 1000 et de Rs 200 ont été saisies par les enquêteurs.
D’abord très tôt hier matin, soit à 6h15, suite à des informations recueillies par la police sur le terrain, une opération a été montée au domicile d’un dénommé Nazim Mamad Khaidoo 55 rue Boulevard Hugon, Vallée-Pitot. Au cours de cette perquisition chez ce suspect de 55 ans, trente-huit faux billets de Rs 1000, portant le numéro de série BF291578, et onze faux billets de Rs 200, portant le Serial No BE057489, ont été saisis. Ces billets contrefaits se trouvaient dans la cuisine du suspect. Après cette découverte des plus compromettantes, Nazim Mamad Khaidoo a été arrêté par la police.
Au cours de son interrogatoire par les limiers de la CID de Port-Louis Nord, Nazim Mamad Khaidoo a balancé le nom de son fournisseur. Ce dernier fut aussitôt appréhendé par une escouade de la CID. Mais en vue de ne pas compromettre les prochaines étapes de l’enquête, les sources policières ont préféré ne pas divulguer le nom de ce deuxième suspect présenté comme étant un maillon important. Les seules indications disponibles à son sujet sont qu’il est âgé dans la vingtaine et réside dans un faubourg de la capitale.
À hier après-midi les hommes de la CID de Port-Louis Nord interrogeaient toujours cet individu en attendant une perquisition à son domicile. Ces deux suspects devront comparaître en Cour dans les meilleurs délais pour leurs inculpation provisoire. L’enquête se poursuit avec les limiers se disant confiants de pouvoir démanteler ce réseau.
D’autre part, un habitant de Plaine-Verte âgé de 20 ans a été arrêté dans le courant de la semaine au Champ-de-Mars pour possession de faux billets de Rs 1 000. Il s’est d’abord fait repérer par un agent de sécurité alors qu’il jouait aux fléchettes. Le jeune homme a été maîtrisé par des passants avant d’être embarqué par la police. Les sources approchées indiquent toutefois qu’il n’est pas impliqué dans le réseau susmentionné.