Un entrepreneur de 66 ans a été victime d’une escroquerie en pensant avoir affaire à un officier de la National Empowerment Foundation (NEF), qui lui avait promis de l’aide pour la construction d’une maison.

Le sexagénaire affirme avoir fait la connaissance du présumé escroc dimanche alors qu’il se recueillait sur la tombe d’un proche au cimetière de Vacoas. Le suspect a abordé la victime, avançant qu’il s’appelle Kevin, plus connu comme « Big boss » au sein de la NEF. « Big boss » a fait croire à la victime qu’il pourrait lui faire avoir une maison dans la région d’Henrietta pour Rs 750 000.

Après une conversation, Kevin a demandé au retraité de le rencontrer à Port-Louis lundi pour entreprendre des démarches auprès de la NEF. Finalement, les deux se sont rencontrés près d’une banque rue La Reine, à Port-Louis, où le plaignant a remis Rs 15 000 à son interlocuteur pour ouvrir un compte à la NEF.

Cependant, Kevin lui a demandé de faire des copies des documents et de le rencontrer plus tard au bureau de la NEF rue La Poudrière. Après avoir effectué ses démarches, le sexagénaire s’est rendu au lieu indiqué, mais n’a pas vu son contact. Il lui a téléphoné, mais Kevin n’a pas répondu à ses appels.

L’entrepreneur est monté au 5e étage du bâtiment de la NEF, où se trouvait le bureau de son contact. Mais, il est tombé des nues quand la réceptionniste l’a informé qu’aucun Kevin ne travaillait sur place. Il a une fois de plus tenté de lui téléphoner, mais le suspect avait éteint son appareil. Le sexagénaire a ainsi compris qu’il s’est fait arnaquer et s’est rendu directement au poste de police de Pope Hennessy pour porter plainte.

Il a remis aux enquêteurs le numéro de contact de Kevin et ajoute qu’il est en mesure de l’identifier. La police compte se tourner vers un opérateur de téléphone pour savoir à quel nom le numéro de Kevin a été enregistré. Elle envisage également de visionner les caméras de surveillance de rue La Reine pour identifier le suspect.