Le Lord maire Mamade Kodabaccus et le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, entourés de la ministre de l’Égalité des Genres Mireille Martin, des PPS Aurore Perraud et Abdoolah Hossen, de même que des conseillers municipaux, ont procédé à l’inauguration de la nouvelle foire d’Abercrombie hier. Le ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, qui était sur place depuis avant le début de la cérémonie, qui était prévue pour 17 h, est parti avant l’arrivée de M. Duval, étant attendu ailleurs. Ce dernier a débarqué à 17 h 30.
L’événement était marqué par le ton franchement électoral des intervenants. À un degré moindre, il faut retenir également l’exaspération de quelques forains face à ce qu’ils considèrent être une mauvaise disposition des étals, plus particulièrement ceux qui opèrent hors de la section maraîchère.
Xavier-Luc Duval a soutenu que la nouvelle foire est une preuve concrète que le gouvernement tient à mettre toutes les régions du pays sur le même pied d’égalité en ce qui concerne le niveau de vie des habitants. Il a enchaîné en disant que c’est également le cas dans toutes les sphères de la vie de la population mauricienne.
« Pou bann lakaz NHDC, gouvernman finans servis sindik. Zot rol, se veye ki bann lakaz la rest en bon eta. 9 000 dimoun finn vinn proprieter later zot lakaz. Zot finn gagn later la gratis. Gouvernman pe donn bann mama Rs 1 500 par zanfan pou ki kapav met zot dan lakres. Tou lezan ti pe donn la bours bann zelev ki gagn meyer rezilta dan lexamen. Aster la, depi sa lane la, 10 meyer sportif finn gagn labours. Zot gagn lokazion perfeksionn zot ek aprann kiksoz pou zot lavenir », a ajouté le VPM, qui a cité d’autres exemples de mesures gouvernementales ayant pour but de mettre tous les citoyens sur le même pied d’égalité.
Le Lord maire a rappelé que la foire d’Abercrombie existe depuis environ vingt-cinq ans. Les forains avaient toutefois à faire leur commerce dans un environnement très insalubre. « Ti fale ki lekip konseye Ward 6 Ptr/PMSD ki la depi 2005 pran linisiativ pou konstruir enn vre lafwar », a-t-il dit. Il a loué les efforts entrepris par l’équipe menée par Audie Travailleur, l’adjoint au Lord maire, et qui comprend Diane Domaingue, Solamalay et Rajesh Bissessur, qui ont exercé beaucoup de pressions pour que le projet aboutisse.
Pour lui, il ne fait pas de doute que quand l’équipe Ptr/PMSD est à la fois au gouvernement et à la municipalité, les habitants sortent gagnants. Dans ce contexte, il a remercié la contribution des PPS actifs dans la région de la capitale, qui aident également la municipalité dans l’aboutissement de ses projets. Il a cité en exemple les travaux entrepris à Ste-Croix, dans le cadre du pèlerinage au tombeau du Père Laval. « L’apport des PPS, en particulier celui d’Aurore Perraud, a été efficace », a ajouté Mamade Kodabaccus.
Mireille Martin et Aurore Perraud ont toutes deux plaidé la cause des habitants de la région qui veulent lancer un petit commerce. Avec la municipalité, il faudra trouver un moyen de satisfaire les ambitions de ceux qui veulent profiter des opportunités que peut leur offrir la nouvelle foire, ont-elles insisté.
Le projet a coûté environ Rs 59 millions. Il a été financé en partie par la trésorerie municipale (Rs 23,5 M) et en partie par le Local Infrastructure Fund (Rs 35,4 M).
Il y a 160 étals pour la vente de légumes, 12 pour les épices, 22 pour le poisson et les viandes, 44 de mercerie, 23 pour les articles de fantaisie, 17 pour la nourriture, et deux tabagies.