Les candidats Ptr-PMSD aux municipales pour les huit wards de Port-Louis ont présenté leurs projets hier. Ils étaient en présence des quatre députés rouges, Shakeel Mohamed, Kalyanee Juggoo, Mireille Martin et Abdullah Hossen à la mairie de Port-Louis. Modernité, écologie, propreté et sécurité figurent parmi leurs ambitions.
Ville nouvelle, Vision nouvelle. Tel est le slogan des candidats rouges aux municipales représentant la région de Port-Louis, selon Abdullah Hossen. La capitale, constate le député rouge, est une ville morte le soir, de surcroît congestionnée. « Notre vision, c’est de retourner le privilège aux citadins en permettant que la capitale respire et que les petits commerçants s’épanouissent. »
Faire du centre-ville un endroit accessible, créer des complexes de stationnement de voitures font d’autre part partie de leurs projets pour la capitale. Selon Abdullah Hossen, la mairie de Port-Louis est appelée à être l’initiatrice de jumelages avec les villes portuaires européennes et africaines. Par ailleurs, les propriétaires de terrain qui, faute de moyens, ne peuvent réaliser des développements pourront recourir à la municipalité pour des projets de complexes résidentiels à des coûts accessibles. « Tout cela nécessite une synergie entre le gouvernement et la mairie. »
Shakeel Mohamed a pour sa part mis en avant le projet Free Tree Scheme qui, dit-il, impliquera également les citadins. Ce projet consiste à mettre en terre des plants qui seront solides et pas encombrants quand ils pousseront.
Le projet de complexes de stationnement de voitures se situerait aux entrées nord et sud de la capitale avec un service gratuit de navettes électriques qui pourra générer des revenus. Objectif : débloquer la capitale et combattre la pollution. Les représentants Ptr-PMSD de la capitale projettent par ailleurs de proposer aux citadins des vélos gratuits un peu partout dans la capitale avec des voies séparées pour les cyclistes.
Des animations culturelles, des late night shoppings, des street markets – avec toutefois un code de conduite – et autres divertissements à Port-Louis sont également au menu de leurs projets. « Nous pensons aussi couvrir les gros caniveaux dans la capitale en vue d’y aménager des parcours verts pour les piétons avec des bancs comme à New York. »
Par ailleurs, ajoute Shakeel Mohamed, il y a aussi en projet un service de collecte de vieilles voitures. Et, une fois par mois, les conseillers seraient à l’écoute des propositions des citadins dans les centres municipaux. Aussi à l’étude : la production d’électricité à partir des déchets.
Mireille Martin a pour sa part exprimé sa satisfaction de constater que les projets des candidats sont en « symbiose » avec la vision du gouvernement. « 8 madam de kalib pe poz dan la vil de Port-Louis ». Selon elle, si celles-ci sont élues, elles pourront à elles seules constituer un comité de femmes pour faire avancer la cause féminine. Elle a invité les candidats à travailler pour leurs projets « ambitieux mais réalistes » si d’aventure ils étaient élus conseillers.
Kalyanee Juggoo a énuméré plusieurs projets « que l’opposition n’a pas réalisés alors qu’elle est là depuis 28 ans ». Aujourd’hui, selon elle, grâce au gouvernement actuel, « 13 familles, qui faisaient face à des problèmes de glissement de terrain, ont été relogées à Terre-Rouge à travers des emprunts à bas intérêts ».
Parmi les projets, l’on trouve le développement durable à travers l’utilisation de panneaux solaires, le système de ramassage d’ordures efficace, des conseillers à l’écoute des jeunes et personnes âgées ; la régularisation des petites entreprises ; un centre culturel chinois à Chinatown ; un espace vert à Saint François ; une piscine et un terrain de basket au ward 7 ; un parcours de santé, un terrain de foot, des speed breakers et un poste de police pour le ward 8.