Le maître d’école de la Raoul Rivet Govt School, à Port-Louis, a passé un mauvais quart d’heure mercredi à la suite d’une bagarre qui a dégénéré entre deux élèves de Grade 4. Dans sa déposition au poste de police de Line Barracks, cet habitant de Dagotière, âgé de 62 ans, a déclaré qu’après avoir eu vent de la dispute la veille, il avait déjà fait le nécessaire pour que cette situation ne se reproduise plus.
Un des deux écoliers, âgé de 8 ans, a informé son père de cet incident. Ce dernier a débarqué dans l’enceinte de l’école pour chercher des explications auprès du maître d’école, estimant que son fils est le souffre-douleur de ses camarades de classe depuis le début de l’année. Mais, les parents de celui qui aurait agressé son fils étaient également présents à l’école. Cette fois, ce sont les adultes qui se sont affrontés en balançant des jurons devant les enfants.
Le sexagénaire a tenté de les calmer, et en ce faisant, un des parents l’a agressé en lui donnant un coup de poing au visage. « Mo pou touy twa », lui a lancé le parent. Finalement, la direction a fait appel à la police pour ramener le calme. La victime s’est rendue à l’hôpital Jeetoo, où il s’est plaint de douleurs à la mâchoire. Il a passé un test au scanner avant de retourner au poste de police pour consigner sa plainte, affirmant être en mesure d’identifier son agresseur. Ce dernier sera convoqué sous peu pour donner sa version des faits à la police. Entre-temps, le ministère de l’Éducation suit de près cette affaire.