Une grosse foule composée de plusieurs centaines de personnes ont participé à une marche pacifique du Square Khadafi à la municipalité de Port-Louis hier après-midi après la prière de vendredi.
Les manifestants brandissant le drapeau de la Palestine ont scandé des slogans anti-israéliens en exprimant leur soutien à la population vivant dans la bande de Gaza. A un certain moment, les manifestants ont brûlé un drapeau aux symboles israéliens sur les perrons de la municipalité.
S’adressant à l’assistance malgré le bruit de la foule, Maulana Haroon a affirmé que les manifestants ont démontré qu’ils étaient à la hauteur pour participer à une marche pacifique. « A n’importe quel moment lorsque quelqu’un souffre dans le monde nous sommes là pour le soutenir. C’est vrai tant pour la cause palestinienne que pour toutes les autres causes humaines à travers le monde », a lancé le Maulana Haroon. Il a souligné que cette marche pacifique n’était pas contre une communauté ou pour créer la haine entre les communautés. « Aujourd’hui, notre but est de manifester notre solidarité avec le peuple palestinien. Nous serons solidaires jusqu’à ce que le peuple palestinien dispose d’un État indépendant. Je remercie ceux qui ont donné un coup de main à l’organisation. Parey kouma nou pe viv an pe e an harmonie ici (à Maurice) mo prie pou qui nou frer palestinien viv an pe e an armoni osi », a poursuivi le Maulana Haroon.
Pour sa part, le président de la Jummah Mosque, Nissar Ramtoolah a, dans une déclaration au Mauricien, expliqué que « lorsqu’une mère souffre dans la Palestine, nous ne pouvons rester insensibles. Lorsqu’on massacre et s’engage dans un génocide dans la bande de Gaza avec une telle brutalité nous ne pouvons rester tranquilles. Nous devons montrer d’une seule voix que l’île Maurice n’aime pas l’injustice et ne tolère pas ce qui n’est pas correct ».
« Nous demandons au gouvernement d’imposer – un embargo sur tous les produits israéliens. Un peuple a le droit de vivre. Il n’est pas possible que les enfants commencent leur jeûne sous des bombes et le terminent avec des mitraillettes. Si vous êtes un être humain, il faut ressentir cette douleur », a-t-il déclaré.
« Il faut que la population comprenne que les trois grandes religions sont présentes en Palestine : le christianisme, l’islam et le judaïsme. Les sionistes qui prennent les terres qui ne leur appartiennent pas sont responsables de la situation actuelle », a-t-il poursuivi
« Je lance un appel au gouvernement en faveur de l’imposition d’un embargo sur les produits israéliens et demande aux consommateurs de boycotter tous les produits israéliens. Il faut leur donner une leçon en les sanctionnant », a-t-il conclu.
Après une demi-heure passée devant la municipalité de Port-Louis, les manifestants sont retournés pacifiquement à la Place Khadafi.
Le député Cehl Meeah et leader du FSM devait, lui aussi, s’exprimer devant un groupe de manifestants avant qu’ils ne se dispersent.