La journée du dépôt des candidatures au Nomination Centre de la circonscription N° 3 a été marquée par une bousculade entre les partisans du FSM et ceux de l’alliance PTr/MMM.
Les deux groupes sont arrivés presque au même moment, quoi que les activistes du FSM étaient sur place en premier, soit vers 13h30, sans leur leader, Cehl Meeah. Selon un de ses lieutenants, il était rentré chez lui pour changer de chemise, celle qu’il portait jusque-là étant trempée de sueur. Sa femme et ses trois enfants étaient cependant sur place.
Entre-temps sont arrivés les partisans rouge/mauve. Les deux groupes voulant entrer dans le centre en même temps, cela a créé une bousculade. L’atmosphère paisible qui régnait jusque-là est de ce fait montée d’un cran, à tel point que l’on a craint le pire. Alors que les deux colistiers de Cehl Meeah étaient sur place, ainsi que les membres de sa famille et les parrains des candidats, Aadil Ameer Meea, Shakeel Mohamed et Aslam Hosenally, et leurs parrains, ont accédé à l’intérieur pour déposer leurs candidatures en premier. Arrivé entre-temps, Cehl Meeah a calmé ses partisans, massés devant la porte d’accès, les policiers pouvant à peine les contenir et leur faire quitter la place. Les formalités d’usage complétées, Shakeel Mohamed et Cehl Meeah se sont renvoyés la balle concernant les perturbations, le candidat de l’alliance PTr/MMM alléguant que le FSM avait « amené des gens sortant d’ailleurs ».
Présent au centre dans l’après-midi, Yousouf Aboobaker a déclaré au Mauricien que « mis à part la bousculade à l’extérieur, tout a été calme, non seulement dans la circonscription N° 3, mais aussi partout à travers le pays ». Le président de l’Electoral Supervisory Commission (ESC) a, sur un ton nostalgique, déclaré qu’il avait fait ses classes à l’école primaire Villiers René. « L’école a beaucoup changé, avec les ajouts qui ont été construits », ajoutant que, de son temps, l’école Villers René et l’école St-Enfant Jésus, à Rose-Hill, se livraient à une compétition acharnée pour produire le plus de bénéficiaires de la “petite bourse”.
De son côté, le Returning Officer, Shah Nawaz Namdarkhan, Principal State Counsel, s’est contenté de dire que « tout a été très correct et tout s’est bien passé ».