Les huit arrondissements de Port-Louis ont enregistré un total de 188 candidatures pour les 32 postes de conseillers à pourvoir. Les centres de dépôt de ces candidatures du N° 4 (GMD Atchia State College) et du N° 5 (Jean Lebrun Govt. School) se sont démarqués avec 34 et 31 inscrits respectivement.
L’exercice d’enregistrement des candidats s’est déroulé dans le calme dans la plupart des centres de la capitale. Il aura fallu attendre l’arrivée des candidats des deux principaux blocs, en l’occurrence l’Alliance Lepep et le MMM, pour qu’il y ait une certaine effervescence aux alentours des huit centres de dépôt. Dans la plupart des cas, les candidats des deux groupements étaient accompagnés des élus des dernières élections générales à la tête d’un petit défilé composé de sympathisants.
« Le tout Port-Louis votera pour les candidats du MMM », devait déclarer une Dorine Chukowry très confiante et chef de file du MMM au N° 1. Mais l’assurance de l’ancienne lord-maire était aussi palpable du côté de l’Alliance Lepep, le responsable de campagne, Robin Appaya, mettant l’accent, entre autres, sur l’unité existant entre les candidats.
Au ward 3 (Raoul Rivet Govt. School), il a fallu attendre environ une heure et demie après l’ouverture du centre pour enregistrer la première candidature : celle de Poonoosamy Tevanarjen (indépendant), chauffeur de taxi de profession. Le dernier en lice, Munir Mamode du Party Malin, est aussi chauffeur de taxi. « Bizin a lekout bann zenn e nu lavil bizin ena bann infrastriktir pli korek : drin, poubel », devait-il déclarer.
Au Ward 4 (école GMD Atchia), les candidats du MMM étaient accompagnés du député Reza Uteem, un des leaders adjoints du parti. Ce dernier devait lancer : « Le MMM pe al tou sel, leker mov ase for pu gagn eleksion mem san partisipasion bann travayist. Nu tou viktim de la politik revancharde de l’actuel gouvernement e nu anvi donn zot enn leson ». Pour Salim Abass Mamode de l’Alliance Lepep, il s’agit de reprendre le contrôle de la capitale à l’actuelle opposition afin de donner un autre visage de Port-Louis aux Mauriciens.
Du côté des indépendants, on notera la déclaration de Nathalia Vadamootoo, candidate au N° 4. Les gens, dit-elle, veulent quelque chose de différent pour ces élections. Selon elle, « rien n’a changé à Maurice, la configuration politique est la même », ajoutant que sa priorité, « c’est la santé, la nutrition des Port-Louisiens. »