Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui participait hier soir à une cérémonie de mise en service du CGS Valiant, le nouveau patrouilleur qui vient s’ajouter à la flotte de la National Coast Guard, a dit souhaiter que « le port soit le plus fréquenté de la région ». Le chef du gouvernement s’attend à une croissance économique liée aux activités maritimes « dans un proche avenir ».
« Le gouvernement veut augmenter l’arrivée des touristes à Maurice, construire des marinas ainsi qu’étendre le secteur de la pêche et de la recherche », a indiqué hier Pravind Jugnauth. « Ces développements ne peuvent intervenir sans sécuriser nos côtes ». L’acquisition du CGS Valiant, dit-il, est « une stratégie » pour booster la capacité de la NCG en termes de détection et de protection en mer. Il a de même ajouté que, depuis les deux dernières années, le gouvernement a fait des investissements conséquents pour accroître la capacité d’action de cette unité avec l’acquisition d’un nouveau Dornier, en juillet 2016, deux hélicoptères Chetak en décembre de l’année dernière et un nouveau quartier général de la NCG, à Fort William.
Avec de tels logiciels à la disposition des gardes-côtes, Pravind Jugnauth dit s’attendre à ce que cette unité « joue son rôle dans la lutte contre le trafic de drogue, la piraterie, le trafic d’armes ou encore la contrebande ». Profitant de l’occasion, le chef du gouvernement a exprimé son appréciation face au gouvernement indien pour « son encouragement et son aide à la modernisation de la NCG ». Il a rappelé que c’est auprès de la Grande Péninsule, en 1974, que Maurice avait acquis le MNS Amar, son premier bateau patrouilleur. Aujourd’hui, la police possède sept navires, quatre avions, dix “Interceptor boats”, et 70 autres petites embarcations.
Par ailleurs, l’amiral Shekhar Mittal, directeur du Goa Shipyard Ltd, où a été construit le CGS Valiant, a rappelé « le lien fraternel » qui existe entre Maurice et l’Inde. « Ce nouveau navire aidera la NCG à surveiller et protéger le vaste territoire du pays », dit-il.
Le CGS Valiant mesure 50 m de long et pèse environ 288 tonnes. « Le navire peut se déplacer à une vitesse maximum de 35 noeuds (70 km/h) et est propulsé par trois engins principaux d’origine allemande, une propulsion à eau basée sur la technologie dernier cri de la marque Royce Rolls », indique le surintendant Outam Kumar Guness, qui sera aux commandes de ce patrouilleur. « Ce bateau nous aidera dans notre lutte contre les crimes maritimes et surtout à surveiller notre zone économique exclusive qui couvre plus de 2,3 millions km2 », souligne le haut gradé. Le CGS Valiant comprend un système de navigation moderne utilisant une carte électronique, alors que la communication, de type VHS, est assurée par des points satellitaires. « Je peux envoyer un mail au quartier général de la NCG alors que le patrouilleur peut se trouver à n’importe quel point de notre territoire », explique le SP Outam Guness. Ce dernier a déclaré que le navire est équipé d’un CRI 91, une arme de 30 mm qui peut détruire une cible à plus de 4 km. Celui-ci peut être manié automatiquement à travers la passerelle de jour comme de nuit.
Le CGS Valiant est doté d’une caméra qui peut identifier un objet à 8 km. « L’équipage est composé de 36 membres, tous des Mauriciens comptant plus de 15 ans d’expérience dans la NCG. En plus, nous avons reçu une formation en Inde pour peaufiner notre expertise afin d’être prêts à naviguer sur ce patrouilleur », a déclaré le haut gradé.   
La cérémonie de mise en service s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, dont le Ministre Mentor et de la Défense, sir Anerood Jugnauth, le commissaire de police Mario Nobin et des hauts gradés de la force policière. Après la partie protocolaire qui a vu le chef du gouvernement dévoiler une “Commissioning Plaque” du CGS Valiant, les éléments de la NCG ont fait montre de leur expertise dans l’eau sous un jeu de son et lumière.