Les pourparlers autorités/marchands ambulants pourraient être relancés le mois prochain. Au ministère des Administrations régionales, un comité se penche actuellement sur l’élaboration de complexes en vue d’accueillir les marchands de rue. Alors que les sites Decaen et Monneron sont toujours à l’étude, il nous revient que les plans pour l’Immigration Square, dont le coût des travaux est estimé à Rs 37 M, sont prêts.
La question des sites de relogement destinés aux marchands ambulants est actuellement entre les mains du ministère des Administrations régionales. L’année dernière, soutenant que la municipalité de Port-Louis tardait trop à établir un plan d’action, le ministre Hervé Aimée s’est approprié le dossier en vue de le concrétiser cette année. Selon nos informations, des techniciens du ministère regroupés en comité étudient actuellement les sites choisis depuis plus d’un an à proximité de la Gare Victoria (Sud) et la Gare du Nord. Les colporteurs, membres de diverses associations, regroupés au sein du Front Commun des Marchands Ambulants (FCMA), avaient à de nombreuses reprises reproché aux autorités la livraison des sites « sans les infrastructures nécessaires ». Hyder Raman, président de la Street Vendors Association (SVA) et porte-parole du FCMA, avait souligné l’étroitesse des étals ainsi que le manque de facilités comme l’eau courante, entre autres.
C’est dans cette optique, tout en prenant en considération les exigences des colporteurs, que le ministère tente d’aménager des sites de relogements adéquats. Celui situé à côté de l’Immigration Square a déjà fait l’objet d’une étude de faisabilité. Le site, qui sera réaménagé, accordera à une centaine de marchands ambulants plus d’espace pour leurs étals tout en mettant à leur disposition des structures adéquates. « Le site Immigration est en plein air. Il n’y a aucune structure prévue pour protéger les marchands des intempéries. De plus, lorsqu’il pleut, le site ne permet pas l’évacuation de l’eau », explique le président de la SVA. Le ministère compte également mettre en place des structures pour assurer la sécurité des sites.
Concernant les sites Decaen et Monneron, situés à côté de la Gare Victoria, le comité se penche sur la faisabilité du projet. Selon nos informations, le ministère présentera son projet de relogement d’ici le mois prochain. S’appuyant sur ses conversations téléphoniques avec Hervé Aimée, le porte parole de la FCMA se dit convaincu de la bonne foi du ministre. La première rencontre entre le FCMA et le ministère des administrations régionales aura pour objet la présentation du projet de relogement du ministère. « Nous aurons un droit de regard sur les aménagements des sites puisque les colporteurs sont partie prenante dans ce projet », affirme Hyder Raman. Rappelons que le relogement concerne un millier de colporteurs reconnus par le FCMA et le ministère.