L’exercice de tirage au sort prévu le 5 août.Des développements sont attendus dans le dossier des marchands ambulants de la capitale. À l’issue d’une rencontre entre le lord-maire et les marchands de Decaen ce 18 juillet, il nous revient que les marchands s’apprêteraient à vider les lieux dans trois semaines.

Un exercice de tirage au sort est prévu le 5 août pour déterminer qui ira où. Dès le mois prochain, les 550 marchands de Decaen seront repartis dans trois différents endroits, soit au Ruisseau du Pouce, sur la Place de l’Immigration et rue Ingénieur, à côté de l’autopont.

Les marchands ambulants de la foire Decaen ont eu une première rencontre avec le lord-maire, Mahfooz Moussa Cadersaib, jeudi dernier, et ce en présence du secrétaire de la ville et des anciens maires de la ville Oumar Khooloeegan et Daniel Laurent. Selon nos informations, le lord-maire a mis en place un plan d’action pour le relogement des marchands ambulants de la foire Decaen qui s’étalera sur les semaines à venir. « Il nous a déclaré qu’il privilégie un travail de continuité de l’ancien lord-maire. Il a expliqué que dans trois semaines, les marchands seront évacués de la rue Decaen. Dans ce contexte, un exercice de tirage au sort est prévu le 5 août au siège du conseil municipal, à Port-Louis, afin de déterminer qui va où. Les 550 marchands de Decaen seront repartis dans trois endroits différents, à savoir le Ruisseau du Pouce, la Place de l’Immigration et la rue Ingénieur », explique Hydar Ryman, président de la Street Vendors’ Association.

Après cet exercice de tirage au sort, les marchands recevront une lettre dans les 10 jours suivants pour les informer de l’endroit où ils seront relogés ainsi que de leur numéro d’étal. Après la réception de cette lettre, les marchands devront alors se rendre à la municipalité pour signer un accord relatif à ce relogement temporaire. Après cet exercice, les marchands de Decaen devront prendre les dispositions nécessaires pour vider la foire de Decaen et prendre place au nouvel endroit qui leur sera attribué.

Il nous revient que ces annonces faites par le lord-maire seront ratifiées lors de la prochaine réunion du conseil municipal. « Ces annonces ont été favorablement accueillies par les marchands ambulants et nous nous préparons à évacuer la foire de Decaen dans environ trois semaines. Le lord-maire nous a également informés que toutes les structures servant à accommoder les marchands de Decaen, que ce soit au Ruisseau du Pouce, sur la Place de l’Immigration ou rue Ingénieur, sont déjà prêtes. Toutes les facilités ont été installées, comme la fourniture d’eau et les toilettes… » indique Hydar Ryman.

Par ailleurs, le secrétaire de la ville, qui est aussi membre du comité mis en place pour le projet Urban Terminal, a informé les marchands ambulants qu’ils auront à signer un deuxième contrat en octobre prochain par rapport à leur étal au Victoria Urban Terminal. Ce contrat déterminera si le marchand sera locataire ou propriétaire de son étal. « Lors d’une première discussion avec des représentants du consortium, nous avons appris que le coût d’un étal variera entre Rs 450 000 et Rs 500 000. Une deuxième réunion est attendue pour finaliser le coût final. Le DBM a fait provision d’un budget de Rs 150 millions, qui sera mis à la disposition des marchands qui souhaiteront acheter leur étal. La DBM nous financera à hauteur de 80%, le reste sortant de la poche des marchands », souligne notre interlocuteur.