Photo illustration

Aucun exercice de relogement n’est prévu pour les marchands ambulants de la capitale jusqu’au 7 janvier 2019. Subséquemment après les fêtes de fin d’année, les marchands de la rue Decaen seront relogés à trois endroits différents, soit à l’ancienne foire Monroe à l’arrière du LIC Building, sur un terrain sis non loin de la rue Decaen et à l’Immigration Square, en attendant l’achèvement du projet Urban Terminal. C’est une décision du ministère des Collectivités locales à la satisfaction de la Street Vendors’ Association (SVA), qui affiche une « satisfaction » quant aux endroits avalisés.

Selon des sources autorisées au ministère des Collectivités locales, les marchands ambulants de  continueront à opérer dans leurs emplacements actuels jusqu’au 7 janvier 2019. Dès le 8 janvier, les 550 marchands, basés à la gare Victoria, plus précisément à rue Decaen, devront évacuer. Ils seront relogés à trois différents endroits : 350 à l’Immigration Square, en face du poste de police de Fanfaron; 100 à l’ancienne foire Monroe, à l’arrière du LIC Building; et le reste sur un terrain sis à proximité de la nouvelle passerelle en construction non loin de la Place Decaen. Concernant les 400 marchands ambulants de l’Immigration Square, ils pourront rester à l’endroit jusqu’à ce qu’ils soient définitivement relogés dans l’Urban Terminal.

La vice-Première ministre et ministre des Collectivités locales, Fazila Jeewa-Daureeawoo, explique qu’un « grand travail a été abattu pour trouver un lieu approprié » à la satisfaction des marchands ambulants. « J’étais très concernée par le relogement des marchands ambulants de Port-Louis. J’ai présidé des réunions régulières pendant plusieurs mois, avec le Lord-maire, Daniel Laurent, et les représentants des marchands ambulants. Nous avons travaillé en équipe pour trouver un emplacement approprié et, finalement, je suis heureuse d’annoncer que nous avons réussi. Je dois remercier les représentants des marchands ambulants, dont Hydar Ryman, pour leur coopération pendant le processus », a-t-elle expliqué. Elle ajoute : « J’ai mis le Premier ministre au courant de tous les développements. C’était aussi très important pour lui que nous trouvions un lieu qui conviendrait aux marchands ambulants. »

La décision a été communiquée à la SVA en fin de semaine. « Les marchands ambulants peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. Nous sommes en faveur de la décision du gouvernement et nous sommes tout à fait satisfaits avec les trois endroits avalisés, si nous devons les comparer avec les autres endroits mentionnés par le passé », dit le président Hydar Ryman. Il explique que la SVA a eu deux réunions avec la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo au cours de la semaine écoulée. « La ministre a prêté l’oreille à nos doléances et propositions. Nous avions appris que le ministère pensait à nous reloger à rue Labourdonnais, ce qui est pour nous inacceptable. Nous lui avons demandé de prendre en considération l’aspect social et le gagne-pain avant de prendre une décision finale. Le ministère, en collaboration avec la mairie de Port-Louis, a identifié ces trois endroits. La proposition a été présentée et avalisée au Conseil des ministres vendredi. Ainsi, nous avons été informés de la nouvelle en fin de semaine », indique Hydar Ryman.