Un habitant de Plaine- Verte, âgé de 42 ans, s’est fait escroquer la somme de Rs 1,4 M, payée à une compagnie de consultant basée à Port-Louis, qui devait l’aider à obtenir un emprunt auprès d’une société aux Émirats arabes unis.

Dans une déposition consignée au poste de police de Pope Hennessy lundi, le plaignant avance que l’affaire remonte à 2015, quand il avait appris qu’une compagnie mauricienne, dont le bureau se situe à la Hennessy Court, à Port-Louis, représente une société dubaïote, qui accorde du financement à de petites entreprises à travers le monde pour monter des microprojets.

Le quadragénaire a rencontré le directeur de la compagnie mauricienne, Shabeer S., qui lui a expliqué les conditions rattachées pour obtenir cet argent. Voulant lancer son business grâce à cette facilité, l’habitant de Plaine-Verte a mis sur pied sa compagnie et a, entre-temps, demandé un prêt à la société arabe à travers son représentant mauricien. Shabeer S. l’a informé qu’il devait s’acquitter des frais pour les papiers de même que pour le traitement de son dossier à l’étranger.

En septembre 2015, le plaignant a émis un chèque de Rs 1 450 000 au nom de la compagnie mauricienne. Quelques mois plus tard, le quadragénaire, qui a été informé que son emprunt de USD 2 M (environ Rs 70 M) avait été approuvé, a même signé un contrat à cet égard. De mars 2016 à lundi, l’habitant de Plaine-Verte a attendu pour obtenir cet argent. Il a, à maintes reprises, contacté Shabeer S. et s’est même rendu à son bureau pour s’enquérir de la situation, mais sans succès. Il a expliqué à la police que son contrat stipule que s’il n’obtient pas son emprunt, l’argent qu’il a remis pour les procédures doit lui être remboursé.

Estimant qu’il s’est fait berner, le quadragénaire demande à la police d’ouvrir une enquête sur ce cas. Il n’écarte pas la possibilité que la compagnie mauricienne n’a aucun lien avec la société émiratie et soupçonne qu’elle utilise le nom de celle-ci pour se faire de l’argent.