Photo illustration

Une caissière de 24 ans, travaillant dans une maison de jeux à Port-Louis, accuse son employeur de l’avoir séquestrée dans la salle de réunion sur son lieu de travail. Dans sa plainte à la police de Trou-Fanfaron, la jeune femme avance qu’à la suite d’un appel de son employeur, elle s’est rendue dans son bureau hier matin. Son employeur a alors exigé qu’elle rembourse Rs 20 000 à la suite d’une erreur commise vendredi, où elle aurait décaissé plus que besoin à un client.

Comme elle n’en avait pas les moyens, le suspect l’aurait alors enfermée dans le “board room” cinq heures durant. Finalement, la caissière a alerté la police via son cellulaire. Des policiers ont alors débarqué sur son lieu de travail, rue Jummah Mosque, à Port-Louis, avant de repartir avec la plaignante. Cette dernière avance que son employeur et quelques membres du personnel l’ont privée de sa liberté et ne lui ont même pas donné à manger. La CID de Port-Louis a ouvert une enquête.