Photo illustration

Une habitante de Cassis, âgée de 43 ans, s’est fait escroquer alors qu’elle voulait obtenir un permis de conduire. Elle a rapporté à la police qu’elle a rencontré un certain Mike qu’elle n’avait pas vu depuis trente ans. « Je l’ai vu rue La Chaussée à Port-Louis il y a deux mois et nous avons gardé contact », dit-elle.

Hier, elle se trouvait non loin de la New Court House quand elle a aperçu Mike. Elle lui a confié qu’elle devait faire une demande pour obtenir un “learner” et qu’elle allait envoyer sa demande par voie postale.

Son ami a allégué qu’il était un informateur de la police et qu’il a de bons contacts avec des hauts gradés. Et d’ajouter que les démarches par la poste prendraient entre six à sept semaines, alors qu’à travers ses contacts aux Casernes centrales, il pouvait accélérer la procédure.

La quadragénaire lui a fait confiance et lui a remis deux photos passeport, une copie de sa carte d’identité et Rs 2 000 pour les frais administratifs. Mike lui a demandé de l’accompagner et arrivant à l’entrée des Casernes centrales, le suspect a pris l’enveloppe contenant ses documents et lui a demandé de l’attendre au “waiting area” destiné au public, en attendant qu’il effectue un appel dans la rue.

Après avoir patienté pendant quelques minutes, la plaignante n’a pas vu Mike. Elle lui a téléphoné, mais une voix féminine lui a répondu : « Sa misie ou pe rode la li pa la ek li donn mwa so portab la pu koze ».

Elle l’a appelé à plusieurs reprises, mais sans succès. Soupçonnant qu’elle s’est fait duper, elle s’est tournée vers la police de Line Barracks pour porter plainte. Elle dit être en mesure d’identifier Mike. La police compte visionner les caméras aux alentours des Casernes centrales pour connaître l’identité du malfrat.