Le conseil municipal de Port-Louis a voté hier après-midi un budget de Rs 669 008 920 pour couvrir les dépenses courantes lors de l’exercice de 2012. Le Lord-maire, Mamade Kodabaccus, s’exprimant au nom de l’équipe d’administrateurs des affaires de la cité, a dit sa satisfaction d’être parvenu, dans le contexte économique difficile actuel, à présenter un tel budget. Il assure que les services essentiels seront maintenus, mais au prix de certains sacrifices.
Le Lord-maire a tenu à remercier le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval, qui a consenti, à la suite d’une réunion ayant également vu la participation active du ministre des Administrations régionales Hervé Aimée, à ne pas priver la trésorerie municipale des Rs 41 millions. Cette somme est accordée par le gouvernement à l’administration municipale sous forme de grant-in-aid. « Je remercie également le ministre Aimée pour sa compréhension ».
Ainsi, le Lord-maire donne la garantie que seront maintenus le ramassage d’ordures, la réfection des routes et des drains, l’éclairage des rues et les facilités accordées généralement aux clubs sportifs de la capitale. Par contre, il sera demandé à tous ceux qui utilisent la piscine municipale de payer pour y avoir accès. Jusqu’ici seuls les individus avaient à le faire. L’utilisation des centres municipaux sera invariablement payante.
Pour le premier magistrat de la cité, l’exercice qui constitue à présenter un budget balancé s’est avéré difficile. « Mais j’ai pu compter sur le soutien et la compréhension de tous les présidents des commissions et des conseillers qui en font partie de même que sur celui de tous les chefs de départements », dit Mamade Kodabaccus.