Port-Louis, la capitale, qui compte 111 014 électeurs répartis dans 8 Wards, a enregistré un très faible taux de participation aux municipales 2012, soit 47 974 votants (43,25%) à la fermeture des centres de vote hier. Le constat général est que l’électorat a exprimé son vote sans enthousiasme. Plus de la moitié des électeurs, soit 56,75%, ont boudé ce scrutin.
S’il y a un camp qui a pavoisé à la fermeture des bureaux de vote hier soir dans l’arrondissement N°1 de Port-Louis, c’est bien celui de l’alliance gouvernementale Ptr/PMSD. Malgré toute l’incertitude que contenaient les urnes, responsables de campagne et partisans rouges et bleus ne pouvaient cacher leur jubilation… du fort taux d’abstention enregistré.
« Ce taux d’abstention-là ne peut que jouer en faveur du gouvernement car, si réellement, comme l’a prétendu l’opposition MMM/MSM, les militants allaient voter avec rage, ils ne seraient pas restés chez eux », commentait notamment Sheila Grenade. Cette ancienne députée MSM de la circonscription a été la principale animatrice de la campagne travailliste de l’arrondissement N°1 (Pointe-aux-Sables/La Tour-Koenig) depuis qu’elle a fait défection du parti orange.
Du côté de l’Opposition, les animateurs de campagne et autres agents n’étaient pas défaitistes, mais n’étaient pas non plus très rassurés de la tournure des événements. « Certes, il y a eu un refus de voter de la part de certains quartiers où le MMM a généralement une forte assise. Mais on ne peut pas, non plus croire que l’abstention n’affectera que l’opposition », a observé l’un d’eux. Au pire, pronostiquait pour sa part un des candidats Ptr/PMSD, « on pourrait prévoir dans l’arrondissement N°1 un score 2-1 dans un sens comme dans l’autre ».
Il y a 13 730 électeurs dans l’arrondissement N°1 et seulement 5 241 (38,17 %) ont exprimé leur choix. Comme cela a toujours été le cas, les électeurs des quartiers les plus aisés de Pointe-aux-Sables (comprenant particulièrement les morcellements Rey, Nazroo, Ibrahim Dawood et Petit Verger) ont boudé les urnes, seulement 1 517 (soit 33,10 %) ayant voté à la Pointe-aux-Sables GS. Toutefois, cette fois, on a assisté également à un désintéressement conséquent des électeurs des cités Débarcadère, où le MMM régnait jadis sans partage. Les trois autres centres de vote de l’arrondissement n’auront fait que très légèrement mieux soit 1 208 (43,25 %) à La New La Tour-Koenig GS, 1 643 (39,81 %) à l’école gouvernementale de La Tour-Koenig et 873 votants (39,18 %) à l’école Frank Richard.
Sur 14 533 électeurs inscrits, ils n’ont été que 6 269 (43,14 %) à se rendre aux urnes dans l’arrondissement N°2 de Port-Louis, lequel englobe désormais GRNO, Pailles, Camp-Chapelon, les Guibies et une partie de la rue Mgr Leen et le Ward 4. Dans cet arrondissement comme partout ailleurs dans la capitale, le camp Ptr/PMSD a déployé une logistique impressionnante, mais le MMM a compté sur une mobilisation au porte-à-porte. 2 277 (42,1 %) votants sont venus de Camp-Chapelon où la bataille a été rude entre les rouges-bleus et les mauves. Les Front Solidarité Mauricien de Cehl Meeah, qui, en principe, y a ses partisans, y a manifesté une présence très discrète. Contrairement au candidat indépendant Noorani Audally qui, lui, après avoir navigué entre Ptr et MSM dans l’espoir d’une investiture de leur part qui n’est jamais venue, a tenu malgré tout à se présenter. Ses partisans, concentrés sur la région de Pailles, soutenaient que « ce bon candidat qui a bien servi Pailles du temps où c’était encore un village rattaché au Conseil de district de Rivière-Noire va lui-même engranger un minimum de 500 votes qui va nuire à un camp dominant ou un autre ».
À la State School James Burty David, 1 346 électeurs (45,8 %) se sont exprimés, à New Pailles 1 075 (42,5 %) et à GRNO 1 571 (42,86 %). Aucun incident n’a été rapporté dans les deux arrondissements.