La compagnie Indian Oil devra assurer les frais de nettoyage de la pollution aux hydrocarbures constatée dans la région portuaire le mois dernier, a déclaré mardi le Premier ministre adjoint, Xavier-Luc Duval, en réponse à une interpellation du député de l’opposition Aadil Ameer Meea.
« In line with the polluter pays principle, the Mauritius Ports Authority would pass on the costs for removing and eliminating the polluting substance to Messrs Indian Oil. These include cost of material, equipment and human resources mobilised », a déclaré Xavier-Luc Duval.
Le Premier ministre adjoint, répondant à une interpellation d’Aadil Ameer Meea, a expliqué que la Port Emergency Control Room avait été informée que de l’hydrocarbure avait été observé dans la région portuaire non loin du Mauritius Freeport.
« The Assistant Port Master immediately activated the Port Louis Harbour Oil Spill Response Plan. The team of Port Emergency Services of the Mauritius Ports Authority was promptly mobilised and the fuel oil was circumscribed using barrier booms to prevent its migration. The oil spill was cleared using sorbent pads and dispersant », a expliqué le ministre.
Une enquête menée par les autorités portuaires a révélé que cette pollution était due à une fuite émanant d’un pipeline d’un bunker pit appartenant à Indian Oil et situé sur le quai du Port Franc. « The leakage came from a small hole on the vertical pipeline below the Mauritius Freeport Development Quay. Some provisional caulking had been put in place to mitigate the spilling of any residual fuel oil in the pipeline, and at the same time the pipeline was emptied ashore by using cisterns owned by Messrs Indian Oil », a expliqué le Premier ministre adjoint.
Des dispositions ont été prises par les autorités portuaires pour nettoyer la pollution.
Le Premier ministre adjoint a indiqué que les autorités portuaires ont donné des instructions à Indian Oil de ne plus utiliser le pipeline en question pour ses activités de bunkering jusqu’à nouvel ordre. De plus, la compagnie pétrolière devra examiner tout le pipeline depuis son dépôt jusqu’au quai du Port Franc.
Par ailleurs, la MPA a demandé à quatre compagnies pétrolières opérant dans la région portuaire de vérifier leurs pipelines installés dans la région. Elles devront soumettre un rapport à ce sujet. De plus, la MPA a commencé une inspection de tous les petroleum pipelines installés sous les quais. Le Premier ministre adjoint a indiqué que le « Oil Spill Response Plan » avait été activé après la découverte de cette pollution.