La Cargo Handling Corporation Limited (CHCL) procède en ce moment au recrutement de 75 General Workers. Le Muvman Zanfan Rosbwa estime que les habitants de la région doivent être considérés pour cela. Ils militent en ce sens depuis deux ans déjà.
Après plusieurs manifestations devant les locaux de la CHCL à Mer Rouge, le Muvman Zanfan Rosbwa veut voir la lumière au bout du tunnel. Ayant appris qu’un exercice est en cours pour le recrutement de 75 General Workers, le groupe réitère sa demande pour que les habitants de la localité soient considérés. « Nous l’avons maintes fois dit : le développement ne peut se faire chez nous, sans que nous ayons l’opportunité d’y participer. Nous avons eu l’occasion de discuter avec le directeur de la CHCL et nous lui avons soumis une liste de personnes intéressées à travailler dans le port. Cette même liste a été envoyée au bureau du Premier ministre », dit Johnny Latour, porte-parole du mouvement.
Ce dernier affirme qu’il n’est pas contre l’engagement des personnes des autres régions, « mais nous disons que Roche-Bois ne peut être délaissé une nouvelle fois. » Par le passé, le Muvman Zanfan Rosbwa a organisé des manifestations devant les bureaux de la CHCL pour revendiquer ce droit. « Parfois on nous a dit que nous n’avions pas les qualifications. Là, il s’agit de General Workers; c’est une responsabilité que nous sommes en mesure d’assumer. Nous avons notre certificat de moralité. Nous espérons que cette fois, notre appel sera entendu. »