Les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), qui ont assuré une filature d’au moins un mois autour du mouvement de certains membres d’équipage du caboteur Glory I, ont réussi un beau coup de filet. En effet, au retour, hier matin, de ce bateau faisant la liaison entre Maurice et Madagascar, l’ADSU a effectué une importante opération de perquisition avec pour bilan la saisie de drogue d’une valeur marchande de Rs 53 millions, soit 3,7 kilos d’héroïne et 7,8 kilos de gandia.
Une arrestation a été effectuée à ce stade de l’enquête alors que d’autres suspects sont dans le collimateur de l’ADSU pour leur implication dans ce réseau de trafiquants opérant sur l’axe Madagascar/Maurice.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès de sources concordantes indiquent que l’ADSU avait monté une opération de filature depuis le départ du caboteur Glory I pour Madagascar il y a environ un mois. Plus d’une trentaine de ressortissants malgaches avaient embarqué à bord de ce bateau en partance pour la Grande Île.
Toutefois, il semblerait qu’un sérieux désaccord, voire même un sérieux conflit, a éclaté entre trois des commanditaires de cette cargaison de drogue à être écoulée sur le marché local. L’ADSU a profité de cette situation conflictuelle et opéré une brèche dans le réseau à l’arrivée du Glory I à Port-Louis très tôt hier matin. Dès 8 h 30, après les opérations d’accostage du bateau au quai D, une escouade de l’ADSU est montée à bord.
En passant au peigne fin les différents compartiments du bateau, l’ADSU devait découvrir un sac en raphia, dissimulé dans un tank d’eau. Ce sac contenait 3,7 kilos d’héroïne et 7,8 kilos de gandia d’une valeur de Rs 53 millions au total. Une arrestation est intervenue sur la base des informations recueillies jusqu’ici et trois complices sont actuellement dans le collimateur des responsables de l’ADSU.
Une partie de la cargaison de gandia a été mouillée vu les conditions dans lesquelles elle avait été gardée. L’ADSU a soumis les boulettes d’héroïne au Forensic Science Laboratory à des fins d’analyses en vue de déterminer le taux de pureté. L’enquête se poursuit alors que le suspect appréhendé devait comparaître devant le tribunal de Port-Louis pour son inculpation provisoire sous la Dangerous Drugs Act.