Image d'illustration (Source Internet )

William Howard Hughes Jr., capitaine de l’aviation américaine, disparaissait en 1983. Pendant 35 ans, son destin restait incertain entre désertion, enlèvement ou trahison. Il vient d’être retrouvé par les autorités selon BFMTV. Il vivait sous un autre nom en Californie.

En juillet 1983, le capitaine William Howard Hughes Jr., officier dans l’US Air Force, de retour d’une mission en Europe, retirait 28.500 dollars de son compte en passant dans 19 succursales différentes au Nouveau Mexique… puis disparaissait.

Les premières tentatives pour retrouver sa trace après sa volatilisation sont restées vaines. Les entretiens avec ses proches étaient restés infructueux et les enquêtes pas concluantes, laissant le public dans la perplexité. Des questions restées sans réponses. Avait-il déserté comme l’avançait une déclaration de l’US Air Force en date du 9 décembre 1983? Cet officier, habilité secret-défense, avait-il été enlevé par l’Union soviétique, comme le pensait tout haut sa famille devant la presse en janvier 1984? Avait-il trahi au contraire, et trempé pour le compte de l’URSS dans le sabotage de fusées françaises et américaines en 1985 et 1986, comme l’écrivait le LA Times alors sur la foi de témoignages d’agents du renseignement?

Il s’avère aujourd’hui que c’est la première hypothèse qui était valide. L’US Air Force vient de communiquer au sujet de son ancien militaire, dévoilant que mardi dernier, après avoir repéré un passeport falsifié, le service de la sécurité diplomatique du département d’Etat américain auditionnait un certain Barry O’Beirne. Placé devant ses contradictions, il a avoué sa véritable identité. Il a alors dit qu’il vivait en Californie depuis 1983.