Pour sa première participation aux Jeux Olympiques, Kate Foo Kune débarquera à Rio en porte-drapeau de la délégation mauricienne. C’est sans doute l’honneur le plus élevé assigné à un (e) sportif (ve) qui représente son pays dans le défilé d’ouverture du plus grand événement sportif planétaire.
Actuellement au Danemark, la badiste de 22 ans s’apprête à vivre un moment fabuleux après avoir été sacrée déjà cinq fois championne d’Afrique dont deux fois en simple dames (2014-2015), une fois en double dames avec Yeldie Louison (2014) et deux fois en équipes (2013 et 2015) sans compter un triplé en or en simple, double-dames et en équipes aux derniers Jeux des Iles 2015 à la Réunion. « C’est un grand honneur qu’on me fait surtout pour mes premiers J.O. Cela fait plus d’une année que je me concentre sur la qualification olympique et mes études sans penser aux vacances. Alors oui, c’est assez valorisant d’être désignée porte-drapeau après tant d’efforts et de sacrifices », a-t-elle réagi.
Kate Foo Kune a validé assez tôt sa qualification pour Rio. Début avril, elle était classée 66e mondiale BWF avec plus de 3 000 pts d’écart sur ses deux plus proches rivales africaines que sont la Nigériane Grace Gabriel et l’Égyptienne Hadia Hosny. Depuis mai 2015, elle a multiplié sa participation à des tournois relevés comptant pour la qualification olympique. À l’image du prestigieux Yonex Sunrise (Superseries) déroulé en avril dernier qui l’a permis de se mettre définitivement hors de portée pour valider son billet.
Fin avril, elle était 63e mondiale, son classement le plus élevé quand elle mit définitivement fin à sa campagne de qualification en Hollande (Internationaux de Hollande). Début mai, elle intégrait donc automatiquement le groupe des 41 joueuses qualifiées pour le simple dames dont 34 par voie directe de quota représentative des cinq continents. Sur cette liste, la Mauricienne est la 33e qualifiée par voie continentale.
Elle confie que depuis sa sélection en mai, elle a mis les bouchées doubles au plan de sa préparation. Entre-temps, elle a aussi passé ses examens d’études. « J’ai fait un gros mois de juin durant lequel j’ai travaillé le cardio ‘hors court’avec un préparateur physique et avec mon club d’Issy-les-Moulineaux, nous avons aussi remporté les Championnats d’Europe des Clubs ! Après ce mois très intense, j’ai mis le cap sur Odense, Danemark fin juin et j’y suis depuis trois semaines environ. Je m’entraîne tous les jours, les samedis et dimanches inclus pour me préparer au mieux pour ces JO. Je repars en France début août pour deux trois jours, puis direction RIO ! »
Elle précise qu’a Rio, son coach du club Issy-les-Moulineaux sera également sur place puisqu’il accompagnera la sélection de Bulgarie. « Il pourra donc me conseiller pendant mes matches. Mon objectif à Rio sera tout simplement d’évoluer à mon meilleur niveau et si possible gagner des matchs. »