La disparition de Sahela Edoo, une ressortissante indienne de 30 ans, et de ses deux enfants, Houseifa, deux ans, et Fatima, trois ans, avait été signalée à la CID de Vacoas durant la journée de dimanche par son mari, un chauffeur de 40 ans de nationalité mauricienne. Le quadragénaire résidant à Glen-Park avait expliqué aux enquêteurs que la dernière fois qu’il avait eu une conversation avec son épouse, elle lui avait dit qu’elle se rendait à Phoenix avec ses deux enfants. Toutefois, la femme n’a aucun proche à Maurice et n’avait depuis donné aucun signe de vie.
Dès lundi, des avis de recherche ont été circulés à travers les médias pour tenter de retrouver la mère et ses deux enfants. Sahela Edoo a appris durant la soirée que son mari est à sa recherche. Elle a alors contacté les autorités, leur confiant que ses enfants et elle-même sont sains et saufs et ont trouvé refuge chez SOS Femmes à Belle-Étoile. Selon les recoupements d’informations effectués auprès de sources policières, l’épouse a déclaré avoir abandonné le toit conjugal avec ses deux enfants pour cause de violence domestique.