« Le silence des machines » est un film de neuf minutes réalisé par Pierre Calori en 2007 (photo ci-contre). Cette fiction raconte une histoire comme il en existe beaucoup à l’heure des délocalisations, des crises financières et des restructurations de pans entiers des industries de production. Les ouvrières et le chef d’atelier d’une usine de lingerie implantée en France ont décidé de se battre pour que l’activité de leur entreprise ne soit pas « déménagée en douce vers des cieux où le coût du travail est minime… » Ceux qui se rendront à la soirée cinéma d’Île Courts mercredi à 19 h à l’Institut français de Maurice (IFM) à Rose-Hill sauront peut-être si la partie est jouée d’avance pour ces personnages.
Pour cette nouvelle soirée de projection, les représentants Porteurs d’Image et de l’IFM ont choisi six films courts (dont un de 20 minutes) qui ont été particulièrement appréciés dans les festivals internationaux. Deux d’entre eux – le dessin animé Père et fille de Michael Dudok de Wit et la fiction Sucre de Jeroen Annokkeé – ont été projetés une fois à Maurice dans le cadre du festival Île Courts, mais les quatre autres le sont pour la première fois.
Réalisé par Jesus Perez et Elisabeth Hüttermann, Le grand frère est l’autre film d’animation de la soirée (trois minutes). Les cinéphiles verront aussi « En attendant que la pluie cesse » de Charlotte Julia (huit minutes) et Birds get vertigo too de Sarah Cunningham. Ce documentaire suit un couple d’acrobates dans un cirque ambulant au pays de Galles.