Nombre de Mauriciennes occupent de nos jours des postes à responsabilités. Devianee Puttee Choolhun est l’une d’elles. Cette Maintenance & Environmental Coordinator à l’hôtel Trou aux Biches dirige chaque matin une équipe de techniciens qui nettoient les piscines. Elle gère aussi l’équipe de plomberie, responsable de l’assainissement d’eau à travers l’hôtel et du traitement des eaux usées. Sa polyvalence lui a permis d’être au front d’un métier longtemps destiné aux hommes. Rencontre…
Pour sa première rencontre avec les médias, Devianee Puttee Choolhun sort de l’ombre et affiche un remarquable esprit d’initiative. Le parcours de cette Maintenance & Environmental Coordinator commence à l’école, où son sujet de prédilection, la chimie, lui a permis de poursuivre dans la filière Chemical & Environmental Engineering. Responsable de plusieurs équipes au sein de l’hôtel Trou aux Biches, Devianee Puttee Choolhun est très concernée par l’aspect environnemental auquel est attaché son métier. « Je trouve que c’est une louable initiative du gouvernement d’encourager le développement durable. Il y a beaucoup d’avenir dans le secteur que j’ai choisi », déclare-t-elle du haut de ses 36 ans.
L’évolution constante du secteur hôtelier, décrit Devianee Puttee Choolhun, a permis à davantage de femmes d’aspirer à de hautes responsabilités. « Je travaille sur la formation du personnel de l’hôtel de Trou aux Biches en leur expliquant comment se fait le traitement de l’eau des piscines, surtout qu’au Trou aux Biches, il y en a 108… » Elle-même a démarré sa carrière en 2004 au sein de Beachcomber avant de se joindre au Shandrani en 2010. À ce jour, elles sont deux femmes au poste de maintenance au sein de l’hôtel. Devianee Puttee Choolhun maintient que ce secteur est en plein essor. Un métier qui, dit-elle, est à la fois innovant et offre des perspectives de carrière aux femmes voulant emprunter cette voie.
Dans un secteur autrefois destiné aux hommes, Devianee Puttee Choolhun a su poser ses marques. Une de ses fonctions principales est de respecter les normes de sécurité imposées. Dès lors, la Maintenance & Environmental Coordinator trouve important de connaître tous les rouages dans ce domaine. « Nous avons même un programme de “fire awareness” et pour ce qui est des traitements des piscines, nous nous assurons que la filtration et l’entretien soient conformes aux règles imposées. »
Mère d’un enfant de 3 ans, Devianee Puttee Choolhun évoque également sa chance d’avoir épousé un ingénieur. « On se complète, car on évolue dans le même secteur. Et l’environnement est devenu un sujet de préoccupation de tout un chacun. » Le changement climatique et la pollution sont autant de défis que l’ingénierie et la maintenance se doivent de relever pour refaçonner la perspective du développement. « Avec le développement durable, il y a beaucoup d’avenir pour notre pays. Il est du devoir de tout un chacun de s’assurer des bons gestes pour préserver ce qui nous entoure », affirme-t-elle.
Parlant du Women’s Forum, qui se tient à Maurice, Devianee Puttee Choolhun trouve que le rôle de la femme est en nette évolution et permet d’accéder à des sphères importantes. « Avec le changement climatique, la tenue du Women’s Forum augure de nouvelles perspectives pour la femme mauricienne, qui a sa plateforme pour faire entendre ses doléances. » Un des projets qui lui tient à coeur est d’être toujours partie prenante de tout ce qui touche à l’environnement. « Nous nous devons de devenir des êtres “eco-friendly” et de toujours prendre l’initiative pour sauvegarder notre planète », insiste-t-elle.
Devianee Puttee Choolhun se félicite d’avoir toujours eu foi en ce qu’elle fait. « Pour s’imposer dans un milieu destiné aux hommes, il faut avant tout avoir confiance en soi. L’autre atout indispensable est d’avoir le soutien de sa famille », dit-elle. Fière de son parcours, Devianee Puttee Choolhun ajoute que les femmes ont su prouver leur polyvalence et que, dans ce créneau, elle a encore des rêves à réaliser.