Si vous passez rue Mère Barthélemy & D’Artois, Port-Louis, difficile de louper l’enseigne Rice n Roll, dirigée par Gilliane Li. Cette ancienne hôtesse de l’air, reconvertie dans la restauration, a su apporter une touche bien féminine au décor. Son personnel, des femmes pour la plupart, s’active à faire de ce restaurant un rendez-vous culinaire incontournable. Connue pour son fameux piment, The Chilli with the hat, qui se veut un produit fait maison, Gilliane Li ne cesse d’innover.
C’est à partir de choses simples que Gilliane Li construit son histoire. Cette ancienne élève du QEC, après avoir voyagé dans plusieurs pays, à l’époque où elle était hôtesse de l’air, a décidé lancer à Flacq quatre ans de cela, Asian Flavour, un restaurant VIP. Fort de ce succès, elle n’a de cesse d’innover. Et sa persévérance porte ses fruits. Gilliane parvient aisément à se démarquer des autres restaurants. Sa formule : « Permettre aux Mauriciens de savourer des plats qu’ils pensaient ne pas trouver à Maurice. Il y a du Tom Yam, du Pad thai, des mets thaïlandais. Mes voyages en Asie, en Thaïlande, en Europe m’ont permis de découvrir les différentes facettes et culture de chaque pays. Ce sont ces couleurs, textures, que je ramène dans les assiettes. Je privilégie les plats home made aussi. Ma passion culinaire s’est dévoilée au fil de mes voyages. Actuellement, c’est mon piment The Chilli with the Hat qui remporte du succès. Les ingrédients utilisés sont naturels faits à base de l’huile de tournesol, le combava, le limon de Rodrigues, entre autres. J’aime manger et c’est cette passion que je partage avec les autres. »
Revenant sur son logo Rice n Roll, représenté par un épi et du blé, Gilliane Li explique que le grain et le riz sont très présents dans la culture asiatique. « J’ai voulu faire ma clientèle découvrir à la fois un coin sandwich et une cuisine qui sort de l’ordinaire. La Fête du Printemps qui arrive sera aussi un prélude pour découvrir des mets chinois. Je joue aussi beaucoup sur la déco. Et pour la St Valentin, je prévois un menu spécial pour les couples. Il y aura des fleurs et un dessert original pour les amoureux. » Elle mise beaucoup sur la personnalisation du lieu et s’est entourée d’une équipe essentiellement féminine. « Les hommes n’aiment pas recevoir d’ordres d’une femme Chef. Par contre, je suis à la recherche d’un livreur ayant un permis de scooter pour faire des livraisons à domicile. » Le Take-away à domicile est une initiative que Gilliane Li a mise en place : « Les clients adorent ce rapport qualité-prix et ma cuisine ne comporte pas d’ajinomoto ni de porc. Je concocte aussi beaucoup de nouveautés comme le coconut milk sagoo, le gâteau manioc malaisien, le carrot cake. Je compte ouvrir une deuxième enseigne Rice n Roll dans le Nord. La cuisine est un créneau fascinant : on peut avoir dix mille recettes, mais le secret réside dans la préparation, voire dans les mains de la personne qui cuisine. » Ce que privilégie Gilliane Li : « Je trouve qu’être à la tête d’un restaurant, c’est d’abord apporter un coup d’éclat au lieu, le rendre agréable et cosy mais pas du tape à l’oeil. Les gens sont curieux et ils veulent aussi découvrir des nouveautés dans leurs assiettes. Moi, avec un simple dhollpuri ou un alouda, c’est le bonheur. Il ne faut pas charger les plats, il faut y mettre des émotions et des couleurs. »
Adepte de romans, accro du cinéma, Gilliane Li se décrit comme une perfectionniste. » Son prochain défi est d’exporter ses piments Chilli with the hat en Afrique du Sud et Angleterre. Rice n Roll est ouvert en semaine de 9 h à 18 h et le vendredi soir et samedi soir jusqu’à 21 h. Gilliane Li a pour devise « In life, everything happens for a reason. La bonne recette quand on déguste un plat, c’est de se trouver en bonne compagnie. »
Elle espère que Rice n Roll grandira et promet à sa clientèle de toujours les surprendre.