Kowshika Sahye, étudiante en Beaux-Arts, considère que chaque création a une histoire, une âme. Ainsi depuis toute petite, elle revalorise les objets en jouant avec les formes et les couleurs. « J’aime partir à la découverte des objets. Des pinces pour cheveux, je les customise sous forme de chaîne. » Sous ses doigts habiles, fil de fer, pinces à cheveux et autres se transforment en de parfaites courbes. Le résultat est impressionnant.
De sa petite voix douce, Kowshika peut parler des heures de sa passion. Sculpture, bijoux, tout ce qui concerne l’art l’intéresse et l’interpelle. Avant de créer, elle se documente et trouve des objets insolites. Son imagination vagabonde et recherche la parure unique qui en fera une oeuvre mémorable. L’harmonisation des formes et des couleurs, elle en a ainsi fait sa priorité. « C’est important aussi de respecter la nature et dans ce même espace, nous pouvons y découvrir des choses intéressantes. Je confectionne aussi des savates, des sacs. Un artiste doit laisser une large place à la créativité. »
Avant d’entamer toutes réalisations, Kowshika Sahye prend le temps de bien réfléchir et analyser toutes les possibilités. Se basant sur la mode prédominante du moment, elle considère chaque exposition comme un moyen de se remettre en question et d’essayer des techniques plus insolites. « La chance que j’ai, c’est qu’au MGI, on fait beaucoup d’expositions. C’est une manière d’évaluer notre performance et de s’améliorer. »
Kowshika Sahye note que le jaune canari, le bleu cobalt, le vert émeraude restent toujours une tendance estivale. « J’ai fait une sculpture ethnique avec un judicieux mélange de couleurs de trois pieds et cela m’a valu d’être félicité par bon nombre de personnes. » Kowshika Sahye trouve qu’il faut créer pour la femme qui ose, qui a du caractère et qui sait réinventer sa mode. S’inspirant de tout ce qui l’entoure, la jeune femme n’hésite pas à récupérer sa matière première dans la nature.
La tendance actuelle, selon l’étudiante, passe avant tout par les colliers. Elle nous conseille un collier-torque car, « les bijoux sont de plus en plus imposants. Les gros colliers affinent la silhouette ». Parlant des sacs, elle dira que ceux en tissus relevés par une touche de couleur ou un mélange de matières plaisent de plus en plus. Leur côté élégant et acidulé en font des accessoires incontournables. « Je vais bientôt être graduée en art. L’école des Beaux-Arts permet à un artiste d’avoir sa propre identité. Le message que je lance aux jeunes artistes : Soyez créatifs. »