Le judo n’est pas un simple sport dans leur vie. C’est un mode de vie, voire une religion. Natacha et Mike Rigobert, qui sont unis dans la vie comme dans le sport (ils célèbrent leurs 10 ans de vue commune le 10 août), ont été tous les deux médailles d’argent de ces Jeux en judo. Et comme le hasard ne fait pas les choses à moitié, ils ont combattu le même jour, c’est-à-dire hier, et ont obtenu leur médaille presque dans la même foulée.
Ils étaient quelque peu émus lorsque Le Mauricien leur a demandé de faire une photo souvenir avec leur médaille. Surtout Natacha, qui estime que l’heure de raccrocher définitivement le kimono est arrivée. « Cette médaille d’argent est certes une satisfaction, mais l’or était à ma portée. Mais ma défaite contre la Seychelloise Leolo Littles est inexplicable », explique-t-elle. Par contre, son époux est plus que satisfait de sa performance. « La présence de Thierry Grimaud dans ma catégorie a rendu la tâche un peu difficile. Mais je suis très content de moi. »
Leurs médailles, ils se les dédient mutuellement, car c’est ensemble qu’ils se sont préparés pour ces Jeux. « Le fait d’être mari et femme nous a grandement aidés dans le sens où nous étions toujours ensemble. Que ce soit lors des stages à l’étranger ou lors des entraînements à Maurice. Le judo a toujours fait partie de notre vie. Même après ces Jeux, ce sera encore le cas », avance le couple Rigobert.