Qu’est-ce que l’hypnothérapie et à quoi sert cette pratique de plus en plus utilisée en entreprise ou au niveau individuel. Nous sommes allé poser la question à Richard de St Pern qui a ouvert le premier cabinet d’hypnothérapie à Maurice depuis quelques années.
Tout jeune, Richard de St Pern était un déjà un «passionné de l’humain qui voulait aider les autres». Après le collège, il envisagea la voie religieuse et commence des études de séminariste avant de retourner à la vie civile et trouve sa voie professionnelle tout en continuant à vivre sa spiritualité. «J’ai commencé par être un formateur d’adultes, puis d’adultes en entreprises. J’ai poussé ça plus loin ensuite en faisant de l’accompagnement individualisé et ensuite je me suis retrouvé avec la nécessité d’acquérir d’autres outils. C’est pour cette raison que j’ai fait une série de formations afin d’enrichir ma palette d’outils pour pratiquer mon métier qui consiste à épanouir le potentiel humain, développer la motivation et rendre les gens performants. Je suis toujours à la recherche de techniques innovantes pour aider le groupe ou l’individu.» C’est en 2008 que Richard de St Pern débarque sur le marché du travail mauricien avec le coaching comportemental. Partisan de la formation continue, il acquiert, en 2010, des compétences en PNL (Programmation Neuro Linguistique). Et puis, en 2011, il fait une formation d’hypnothérapeute. Est-ce que le coach, qui est une catégorie professionnelle qui s’est beaucoup développée ces dernières années, répond une vraie nécessité ou est-ce que ce n’est qu’un phénomène de mode passager ? «Quand j’ai commencé en 2008, j’étais quasiment un pionnier dans ce domaine, et aujourd’hui, il y a même une association qui regroupe les professionnels qualifiés et certifiés. Et puis, il y a les autres qui font mille petites choses à côté et qui s’instituent coaches. C’est une nouvelle line business de venir s’occuper aujourd’hui de l’état d’esprit des dirigeants et c’est un travail important dans la mesure où tout le monde n’a pas les clés de son propre esprit et de son comportement. Pour se vérifier, rien ne vaut l’expérience, le regard et les techniques compétentes d’un coach qui a étudié pour. Un coach qui travaille sérieusement amène une vraie éthique dans son travail, des expériences et surtout une palette d’outils qui lui permettent d’aider, de guider, d’accompagner quelqu’un à faire évoluer son potentiel et atteindre les résultats qu’il souhaite. Il n’y a pas de tort de se priver d’une aide comme celle-là pour aller plus vite vers le résultat d’amélioration souhaité.» Pour le commun des mortels, l’hypnose est un traitement médical surtout utilisé en psychiatrie. Il consiste à endormir un patient pour pouvoir fouiller dans sa mémoire afin de débloquer des souvenirs et des émotions refoulés. Comment utilise-t-on cette pratique médicale dans le cadre de l’entreprise ? «L’hypnose n’est pas limitée à des soins médicaux. C’est un soin palliatif, une méthode d’appoint. C’est une thérapie d’accompagnement, d’aide à la personne dont le but est d’aider quelqu’un pour améliorer la qualité de sa vie personnelle ou professionnelle. Les hypnothérapeutes ne se substituent pas aux médecins, psychiatres et psychologues. On ne fouille pas dans la conscience des gens pour aller triturer dans leur mémoire afin de la débloquer. Ramenée au monde de l’entreprise, l’hypnose peut être un super outil pour les professionnels en ce qu’il s’agit de gérer des émotions et de pouvoir être en phase avec soi-même dans son quotidien, dans son poste de leader, pendant des négociations, pour manager ses équipes, son orientation professionnelle. Parce que, on l’oublie trop souvent, l’homme est un être émotionnel.»