« Nous regrettons les inconvénients causés par les travaux du métro express », a déclaré le Premier ministre, ce lundi 26 novembre, lors de la cérémonie de pose des premiers rails à Riche-Lieu.

Pour ce projet qui devrait « révolutionner le système de transport public », 2 770 rails de 18 mètres seront installés d’ici juillet 2019 sur le tracé s’étendant de Rose-Hill à Port-Louis.

Le chef du gouvernement a soutenu que malgré les « têtes brûlées qui ont tenté de mettre des bâtons dans les roues du projet », celui-ci a quand même avancé. « C’est navrant que les esprits faibles se sont laissés embêtés par certains politiciens ».

Pravind Jugnauth a de plus tenu à présenter ses excuses aux habitants affectés par les  inconvénients causés par les travaux du métro express. « Lorsque vous entreprenez des travaux de cette ampleur, cela arrive que certains accidents se produisent et qui sont inévitables malgré toutes les précautions prisent. Je lance de ce fait un appel à la compréhension aux habitants des endroits concernés par les travaux. »

Le Premier ministre a ajouté qu’il ne tolérera aucun acte qui va à l’encontre du projet.

Pravind Jugnauth a également tenu à rappeler que le métro express a coûté Rs 18,8 milliards, « alors que l’ancien gouvernement avait prévu un budget de Rs 37 milliards ». Il poursuit : « Cela aurait été un fardeau que le pays et le peuple n’auraient pu amener ».