Accusé de possession de cannabis à des fins de distribution, un habitant de Plaine-Lauzun a demandé la liberté conditionnelle devant la Bail and Remand Court. La Senior Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing la lui a accordée contre une caution de Rs 10 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 50 000.
Le demandeur, âgé d’une trentaine d’années, est accusé de possession de cannabis à des fins de distribution en violation des articles 30 (1) (f) (i), 45 (1), 47 (5) (a) et 48 de la Dangerous Drugs Act. La sergente Dwarkaparsad, chargée par le commissaire de police (CP) de contester la caution, a soutenu que le prévenu risque de récidiver et de prendre la fuite. La magistrate a toutefois accordé la caution au demandeur contre une cash surety de Rs 10 000. Il a également dû signer une reconnaissance de dettes de Rs 50 000.
L’accusé a été intercepté par la police avec 35 grammes de cannabis d’une valeur de Rs 21 000. Il a avoué être un consommateur de gandia et a un casier judiciaire vierge. Il a soutenu qu’il est marié et vit encore chez ses parents. Il a affirmé qu’il respectera toutes les conditions que la cour lui imposera pour sa caution.
La Senior Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing a soutenu que la présomption d’innocence prévaut en ce qui concerne l’accusation portée contre l’habitant de Plaine-Lauzun. Elle a par ailleurs souligné que le demandeur n’a jamais été impliqué dans une affaire liée à la drogue dans le passé. S’agissant de la première objection, la cour a statué qu’il n’y a rien dans le comportement du prévenu qui pourrait amener à penser qu’il commettra d’autres infractions s’il est libéré conditionnellement. Pour le deuxième point d’objection, la Senior Magistrate a expliqué que le prévenu a un emploi fixe et des liens familiaux. Selon elle, le risque qu’il prenne la fuite est négligeable. Elle a déclaré que le droit de l’accusé à la liberté « outweighs any objections raised by the police in support of his continued detention ».