Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a relevé que dans le cadre de la gestion des catastrophes naturelles, il y a encore des progrès à réaliser à plusieurs niveaux. C’est ce qu’il a déclaré, en début de soirée lors d’un point de presse bilan mais sans les chiffres des préjudices causés par la forte tempête tropicale, Berguitta.

« Evidemment nous ne pouvons tout faire d’un coup et il y a encore des progrès à faire à plusieurs niveaux » a affirmé le chef du gouvernement après avoir été personnellement dans plusieurs régions et suite aux délibérations d’un Special cabinet en cours d’après-midi.  Il est catégorique que « Berguitta a mis l’économie du pays en panne ces derniers jours ». Toutefois, il avance n’avoir pas toutes les informations à sa disposition, à ce stade, pour pouvoir chiffrer les pertes encourues dans les divers secteurs économiques du pays.

« Berguitta était un danger extrêmement sérieux de par son intensité et sa trajectoire. On a pu sensibiliser la population très tôt en termes des précautions à prendre et je félicite aussi la météo »,  a déclaré Pravind Jugnauth qui se félicite que les Mauriciens  dans l’ensemble ont suivi les consignes et qu’il n’y a pas eu de perte de vie. N’empêche que le Premier ministre se dit attristé au vu des nombreuses familles dont les maisons ont subi des dégâts ou encore des accumulations d’eau.

« On a constaté que dans plusieurs régions, il y a eu des maisons endommagées. Heureusement que le gouvernement a entrepris des travaux dernièrement, comme à Canal Dayot par exemple, où on a pu éviter le pire » a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, le PM a indiqué qu’il n’y a pas eu de dégats matériels à l’aéroport et que les activités reprennent demain tout comme dans le port. Les services de Santé seront aussi à l’oeuvre pour prodiguer des conseils préventifs à la population face aux menaces de maladies.

Au niveau des services, il affirme que le Central Electricity Board a enregistré des dégâts sur plusieurs lignes et que le nécessaire est en cours. Quant à la Central Water Authority, Pravind Jugnauth a avancé que la fourniture d’eau a été assurée à son maximum. Evoquant les infrastructures publiques, il concède « ki ena ban sime, bann drin, ek ban pon ki finn andomage e ki gouvernman pe fer enn konsta kot bizin aloue ene bidze pour ban reparasion ».

Pravind Jugnauth a aussi abordé la polémique des propos jugés de mauvais goût, « 2 lit delo ek 4 paké me biskwi » d’Etienne Sinatambou. Il a défendu son ministre de la Sécurité sociale en indiquant que cette distribution est selon les normes internationales avant d’ajouter que ses ministres et PPS étaient sur le terrain pour distribuer des repas aux réfugiés hébergés dans les divers centres du pays avec l’aide des ONG et des volontaires.

Le PM a soutenu le ministre Etienne Sinatambou

En guise de conclusion, le Premier ministre a annoncé que les écoles, collèges et institutions tertiaires auront un jour de congé vendredi et que les choses sérieuses reprendront lundi. Pravind Jugnauth a aussi avancé qu’une campagne nationale de nettoyage sera lancée incessamment.

Par ailleurs, il n’y aura pas de classes dans tous les établissements scolaires : pré-primaire, primaire, secondaire et tertiaire demain, vendredi 19 janvier.