Le Mouvement authentique mauricien a rencontré la presse en fin de semaine dernière au Centre Marie Reine de la Paix pour commenter le Budget 2012. Le leader Eliézer François a déclaré que le budget de Xavier-Luc Duval est un exercice d’équilibre qui fait la balance entre les secteurs public et privé. Le MAM a aussi fait des propositions sur des problèmes sociaux tels la santé, l’éducation, le logement et les services publics.
Le parti politique d’Eliézer François accueille favorablement l’initiative d’une aide financière de Rs 500 000 aux malades devant se faire opérer à l’étranger, mais suggère cependant que tout doit être fait en étroite collaboration avec la Society for Aid to Children Inoperable In Mauritius (Sacim). Dans la même optique, le leader est d’avis que le Commissaire de Police, les municipalités et le ministère de la Santé devraient interdire des collectes publiques devant les banques, entre autres, afin de décourager certains « escrocs » prétextant avoir « besoin de 144 000 euros pour une personne qui va se faire opérer à l’étranger ».
Au chapitre de l’Éducation, le Mouvement authentique mauricien (MAM) d’Eliézer François se réjouit de la décision gouvernementale d’accorder la priorité au combat contre l’échec scolaire. Le MAM souhaite que ce soit principalement dans les écoles ZEP. Selon le leader, le gouvernement doit abolir le Certificate of Primary Education (CPE), qui constitue un obstacle majeur à la réussite des enfants défavorisés.
Le parti politique présente aussi une requête au gouvernement de construire au moins un SSS dans la région d’Abercrombie pour accueillir l’admission des filles et garçons des régions défavorisées telles Roche- Bois, Ste-Croix, La Cure, Batterie-Cassée, Vallée-des-Prêtres et Riche-Terre sans considération de leur classement aux examens du CPE. « Ce sera un SSS mixte qui prouvera que le gouvernement veut réellement combattre l’échec scolaire et aider les enfants des familles démunies habitant les régions susmentionnées », explique Eliézer François.
Abordant le problème du logement, Eliézer François salue la décision du gouvernement d’offrir des terrains aux quelque 2 000 familles des ex-CHA. Le leader du MAM déplore toutefois que le ministre du Logement n’ait rien fait jusqu’ici, malgré ses interventions pour venir en aide aux familles de Grand-Gaube, Goodlands et Rivière-Noire, qui habitent des maisons de CHA et EDC infectés d’amiante.
Un autre item sur lequel Eliézer François s’est appesanti lors de sa conférence de presse est la grande pénurie d’eau auquel le pays fait face actuellement. Le leader du MAM préconise le recours aux « Water Tanks » pour capter l’eau de la pluie. Pour lui, chaque famille mauricienne devrait en avoir un. Il suggère à cet effet que le gouvernement accorde un prêt à long terme et un subside à toutes les familles qui n’en ont pas les moyens.
Pour conclure l’exercice médiatique, le leader du MAM dit qu’il ne voit pas la nécessité de 10 sous additionnels sur le SMS. Il ne voit pas non plus pourquoi les membres de la fonction publique doivent travailler les samedis. Selon lui, c’est une mesure rétrograde car dans plusieurs pays la semaine de 4 jours de travail est sérieusement considérée comme une option.