En attendant que le noeud gordien de la majorité à la municipalité de Curepipe soit dénoué, les premières indications sont qu’au moins dans trois villes tombées sous le contrôle du Remake 2000 MMM/MSM, les noms des maires devront être officialisés au plus tard à la fin de la semaine. La répartition de deux mairats au MMM et d’un au MMM ne souffre d’aucune contestation de même que le choix d’une mairesse venant des rangs du Remake 2000. De ce fait, les dirigeants de l’Alliance de l’opposition qui se réunissent cet après-midi en la résidence de sir Anerood Jugnauth procéderont à une analyse des résultats des élections municipales et de leurs répercussions éventuelles sur l’échiquier aussi bien que de la marche à suivre dans les prochaines semaines.
Dans l’immédiat, le choix des maires dans les villes reconquises politiquement par le MMM/MSM reste la priorité. Au sein de l’état-major de ces deux partis, l’on se gardait de confirmer ou d’infirmer les premiers noms des mairables qui circulent. « À ce stade, tout n’est que spéculation », a tout simplement fait comprendre ce matin un des dirigeants du Remake 2000 MMM/MSM.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien indiquent que des précisions au sujet des prochains maires pourraient être apportées lors de la réunion du jour à La Caverne. D’abord, les dirigeants de l’opposition devront se prononcer sur la répartition des trois villes entre les deux partis avec subséquemment les noms des maires proposés. Ensuite, les membres du bureau politique du MMM, qui se sont réunis hier, ont un nouveau rendez-vous demain avec les municipales à l’agenda.
À ce stade, aucune confirmation n’était disponible pour indiquer qui du conseil municipal de Quatre-Bornes ou de Beau-Bassin/Rose-Hill serait confié à une mairesse. Quatre-Bornes a les faveurs car l’électorat de cette ville a fait élire huit femmes sur 15 conseillers. Toutefois, d’autres apposeront à cette logique la discipline de vote dont a fait preuve Beau-Bassin/Rose-Hill avec un véritable sans-faute de 18/0.
À Port-Louis, le nouveau lord-maire devra très vite s’atteler à la tâche pour proposer des solutions au problème des marchands ambulants à des points névralgiques. Ce dossier devra constituer un premier test de cohabitation entre la nouvelle majorité politique installée à l’hôtel de ville de Port-Louis et le gouvernement central, en particulier le ministère des Administrations régionales. Il est plus qu’évident que le règlement du problème des marchands ambulants dépendra des efforts conjugués entre la municipalité et le gouvernement.
Par ailleurs, le calendrier provisoire des élections mairales prévoit une première réunion à la municipalité de Port-Louis mardi après-midi en présence des principaux dirigeants du Remake 2000 MMM/MSM pour procéder à l’élection du nouveau lord-maire. Les nouveaux conseillers municipaux de Beau-Bassin/Rose-Hill devront se réunir mercredi sous la présidence du Most Senior Councillor, André Toussaint, qui est à son quatrième mandat de conseiller malgré le “tsunami municipal” de 2005. La première réunion du conseil municipal à Quatre-Bornes est annoncée pour jeudi sous la présidence de Reza Gunny, Most Senior Councillor.
Pour ce qui est des deux autres municipalités, la situation est encore floue. À ce matin, à Curepipe où des tractations et contacts politiques prédominent en vue de faire la basculer la majorité d’un côté ou d’un autre avec le vote du conseiller MMSD Mario Bienvenu, la réunion du conseil municipal pour l’élection du nouveau maire n’a pas été encore fixée. « Ce sera pour la fin de la semaine prochaine. Mais aucune date n’a encore été arrêtée », fait-on comprendre dans l’entourage du Chief Executive Officer.
Le même scénario se répète à la municipalité de Vacoas/Phoenix. « On vous fera savoir la date de la première réunion pour l’élection du maire. Aucune information n’est disponible », a-t-on fait comprendre au Mauricien ce matin.